La série du jour: Limetown

Adapté d'un podcast, Limetown se veut un thriller intrigant, mais assurément frustrant.

La série du jour: Limetown
Diffusion le 29 octobre à 21h00 sur Syfy

A l’été 2017, Facebook annonçait vouloir capitaliser sur Facebook Watch, sa propre plateforme de vidéos à la demande. Pour l’occasion, le célèbre réseau social avait entamé la production de quelques séries originales, dont Limetown. Un coup d’essai aujourd’hui proposé sur SyFy, et inspiré d’un podcast homonyme conçu notamment par Zack Akers et Skip Bronkie, également à l’œuvre sur cette adaptation à mi-chemin entre le thriller et le fantastique.

Au cœur de l’intrigue, on suit les investigations de Lia Haddock (Jessica Biel, 7 à la maison). Une journaliste totalement obsédée par une mystérieuse affaire. En 2003, de très grands noms de la neurochirurgie, ainsi que leurs familles, s’étaient installés dans la petite ville de Limetown, dans le Tennessee. Quelques mois à peine après leur arrivée en grande pompe, et après qu’un appel au secours eut été lancé, les forces de l’ordre ont découvert que ces plus de 300 individus ont disparu de la bourgade. Tandis que sur un lampadaire, les enquêteurs ont mis au jour les restes carbonisés d’un corps crucifié. On comprend aussi pourquoi la jeune femme continue ses recherches sur ce drame: Émile Haddock (Stanley Tucci), son oncle, fait partie des personnes manquantes.

Alternant entre séquences de flash-back et moments présents, Limetown rappelle immédiatement l’ambiance développée par certains chapitres de X-Files. Mais sans l’intensité que la série fantastique déployait alors. Malgré ce manque d’originalité, et sans créer de véritable addiction, le feuilleton intrigue d’emblée. Mais mieux vaut d’ailleurs ne pas devenir accro: la fiction s’achève sur une fin ouverte, alors qu’elle n’avait pas été renouvelée par Facebook. Le géant américain préférant se détourner, désormais, de ce type de créations.

Sur le même sujet
Plus d'actualité