Benjamin Baroche: “En pâtisserie, j’ai deux mains gauches”

Il est l’homme que l’on aime détester. Grossier, manipulateur et tyrannique, l’intraitable chef Teyssier est l’un des personnages les plus populaires d’Ici tout commence. Il campe avec talent le directeur de l’institut Auguste Armand, sommité de la pâtisserie dans la série quotidienne.  Rencontre en Camargue, lieu de tournage de la série.
 

@ TF1

Emmanuel Teyssier est-il un bon directeur?
Il prend bien le relais d’Auguste Armand au niveau de l’excellence de l’institut. C’est un bon directeur mais il y a des choses à redire sur ses méthodes et il est toujours rattrapé par les bêtises qu’il a pu commettre. Au fur et à mesure de la série, j’ai pu lui apporter quelques nuances. On s’est aperçu qu’il avait un cœur et quelques failles. Mais dès qu’on le contrarie, il repasse en mode attaque. C’est une machine de guerre notamment avec Noémie qu’il pousse au burn out. Selon lui, elle ne correspond pas au degré d’exigence d’une élève ou d’une enseignante. Seule sa femme Constance a de l’autorité sur Teyssier.

Comment se manifeste son côté plus humain?
Quand il a aidé Mehdi pour la réalisation de son dessert signature. Teyssier a reconnu son talent et les capacités morales et intellectuelles que peut avoir un grand créateur. La sclérose en plaques de Teyssier a aussi soudé sa famille et il s’est rapproché de son fils Théo. Je me suis documenté sur cette maladie qui vient par vagues. Il y a eu une accalmie mais il sera bientôt rappelé à l’ordre.

Le succès de la série vous a-t-il surpris?
J’ai été agréablement surpris, mais dès les premiers essais, je me suis dit que ça sentait bon. J’avais juste peur que ce soit un petit peu trop avant-gardiste pour une quotidienne à 18h30. Ici tout commence est une série différente des autres, avec des thématiques de transmission alors que les autres sont plus policières ou sentimentales. Les auteurs abordent des sujets de société comme les sugar daddies ou les addictions. C’était le cas pour Teyssier avec la cocaïne au début avec un point de vue très moderne.

Êtes-vous doué en pâtisserie?
Je suis absolument nul, mais j’ai appris. Même moi qui ai deux mains gauches, j’ai pris du plaisir à faire des choses très techniques avec un très grand chef pâtissier comme coach. J’ai réalisé un dôme en sucre. Comme quoi on est tous capables de progresser quand on est bien coachés. En fait, je ne suis pas si nul (rire).

Ici tout commence vous laisse malgré tout de la place pour d’autres rôles?
On m’a proposé quelques projets mais je n’ai plus le temps d’écrire ni de jouer ailleurs. Je suis dans beaucoup d’intrigues. Le rôle est très “demandant”. Je suis partant pour une saison 2 qui va commencer début août. Ce sont des choix à faire, mais je préfère privilégier Teyssier que de faire des petites choses à droite ou à gauche ou alors il faut vraiment que ce soit vachement bien. Mais si on le sait à l’avance, il y a toujours moyen de s’organiser pour des films ou des séries qui en valent la peine. – A.M.

L’oeil du scénariste

Ancien élève du Cours Florent, Benjamin Baroche a une double carrière de comédien et de scénariste. Il a participé à l’écriture de nombreuses fictions notamment la série Profilage. Son avis sur les intrigues d’Ici tout commence est donc plus que légitime. “Je suis assez impressionné par les arches et la dramaturgie d’une quotidienne. Parfois je donne mon avis et c’est globalement très bien écrit et dialogué. Il m’arrive de rectifier des petites choses, mais pour 98 %, c’est le talent des auteurs et des dialoguistes.” Il faut dire qu’il est bien servi puisque les coups de gueule de Teyssier sont devenus viraux sur les réseaux sociaux. “ll y a un gamin de 15 ans qui s’est amusé à doubler toutes les punchlines de Teyssier en play-back sur Instagram. Il y en a quand même une dont je suis l’auteur: « Ton dessert c’est poubelle ».

Ici tout commence – La Une/TF1 – du lun. au ven. 18h15/18h30 et disponible sur Auvio.
 

Sur le même sujet
Plus d'actualité