Manipulation génétique

Le fils de Néandertal nous rappelle que l’étude de la préhistoire n’est pas fossilisée dans les livres scolaires.

lefilsdeneandertaloulesecrearte_t

L’archéologie est une science. Ses théories sont sans cesse réévaluées au fil des avancées de la recherche. Sans pour autant, jamais, remettre en cause l’évolution qui elle, on ne le dira jamais assez face à la propagande créationniste, n’est pas sujette à question. Ce documentaire nous permet d’updater nos connaissances. L’on y découvre Néandertal, cet homme primitif, notre cousin, supplanté par les sapiens que nous sommes. Que nous sommes? Vous êtes sûrs? Depuis 10 ans, le décodage du génome humain et les avancées en paléogénétique ont en effet lancé cette bombe: les Européens et Asiatiques possèdent, en effet, entre 1 et 4 % de gènes néandertaliens. Il y aurait donc bien eu métissage entre les deux espèces! Et Néandertal ne serait pas l’abruti prognathe à dreadlocks que l’on croit et que l’on expose dans les Galeries de l’Homme. Autant d’informations que matraque ce film, qui part dans les traces d’une trouvaille archéologique pour nous amener dans les principaux labos européens. Et donc, à Liège, où Marcel Otte, paléoanthropologue, milite pour sa réhabilitation: Néandertal serait écolo, amoureux de la nature, bobo avant l’heure, face à sapiens qui lui, colonise la Terre, la met au pas et provoque la disparition des animaux qu’il chasse plus que de raison. La forme sensationnaliste et les superlatifs omniprésents du documentaire, produit par Arte et la RTBF, frappent les esprits, impressionnent et font clairement passer le message… Ou le desservent. Tout dépend de votre tolérance aux effets à but pédagogique.  

Sur le même sujet
Plus d'actualité