10 choses à savoir sur Harry & Meghan avant de regarder la suite du docu-série de Netflix

Entre téléréalité et confessions monnayées, le couple se donne en spectacle dans un documentaire sur Netflix. La dernière partie est mise en ligne ce jeudi pour le plus grand bonheur de Buckingham.

Harry et Meghan
© Netflix

Leur vérité

Les trois premiers épisodes de la série documentaire (elle en compte six, les trois derniers seront diffusés à partir de ce 15 décembre) s’attardent sur l’enfance et la rencontre des deux protagonistes – le prince et l’actrice qui en profitent pour pointer le comportement des tabloïds britanniques.

Immersion

Construit à partir d’archives, d’images personnelles inédites et d’interviews face caméra, Harry & Meghan dévoile l’intimité du couple – échanges de textos à l’appui! Ses enfants, Archie et Lilibet, sont mis en scène, même si leurs visages ne sont pas exposés.

https://www.youtube.com/watch?v=O380Bf3iBKs

Confessions

En mars 2021, ils avaient accordé une interview fleuve à Oprah Winfrey. Un entretien où se succédaient les révélations gênantes, comme ces accusations de racisme au sein de la famille royale.

À lire aussi : Harry & Meghan : ce qu'on a pensé du premier épisode explosif du docu-série

Racisme

Meghan l’affirme, dès son arrivée chez les Windsor, elle a été stigmatisée en raison de son métier, de son origine sociale et de sa couleur de peau. Un sentiment d’injustice commenté par Harry dans une famille et une société où “il y a beaucoup de préjugés inconscients.”

Attaques ciblées

Cible d’attaques subtilement placées, la famille royale est montrée du doigt par Harry qui évoque la propension des hommes du clan à “épouser des femmes qui se fondent dans le moule et suivre leur raison plutôt que leur cœur.

Mea-culpa

En 2005, la presse publie des photos de Harry portant un brassard nazi lors d’une fête d’Halloween. Un faux pas qu’il assume sans détour… “C’était probablement l’une des plus grosses erreurs de ma vie. Je me suis senti si honteux, tout ce que je voulais, c’était réparer.”

Diana, le modèle

Harry compare Meghan à sa mère Diana, insistant sur le harcèlement des paparazzis dont celle-ci a été victime. “Ma mère a pris la plupart de ses décisions, sinon toutes, avec son cœur. Et je suis le fils de ma mère.”

Réactions

Se réfugiant derrière la devise “Never explain, never complain”, le roi Charles III n’a pas encore réagi à ce nouveau coup médiatique. La presse avance qu’il pourrait publier un communiqué officiel si les attaques des trois derniers épisodes s’avéraient trop violentes. Il pourrait aussi ne pas attribuer de titres princiers aux deux enfants du couple.

Contrats

Depuis qu’ils ont abandonné leurs obligations royales, Harry et Meghan ont signé plusieurs contrats avec Netflix (99 millions de dollars), Spotify (25 millions de dollars) et Google. De quoi assurer le train de vie du couple installé dans une luxueuse villa à Montecito, en Californie.

Mémoires

Le 10 janvier prochain, sous le titre Le suppléant, Harry publiera ses mémoires. Prévue à l’automne 2022, la sortie – mondiale – a été reportée suite au décès d’Elizabeth II. Le contrat d’édition a rapporté 20 millions de dollars au prince. Buckingham n’a donc pas fini de trembler…

Sur le même sujet
Plus d'actualité