The Crown, David Beckham, Mama… Que valent les sorties streaming de la semaine ?

Vous cherchez des idées de séries, de films, de docus ou de podcasts à découvrir ou à rattraper en streaming ? Voici notre sélection de la semaine.

The Crown
© Prod.

The Crown

Dans les jours qui ont suivi la mort d’Elizabeth II, les audiences de The Crown ont augmenté de 800 % au Royaume-Uni. Aujourd’hui encore, la série figure parmi les fictions les plus regardées. Cette nouvelle saison était donc très attendue. Mais, certains le regretteront, Netflix déroge à la tradition et ne s’attache pas à relater une décennie entière, clôturant le dixième épisode avec Diana préparant ses valises pour re­joindre les Al-Fayed à Saint-Tropez et Elizabeth II faisant ses adieux au Britannia, le yacht royal qui s’apprête à être déclassé. Un choix pas si surprenant tant les années 90 sont riches en drames et scandales.

Certains épisodes sont tirés en longueur, et il faudra attendre la saison suivante (en tournage) pour savoir comment les scénaristes évoqueront l’accident qui coûtera la vie à Diana et Dodi. Une saison supposée être la dernière même si on imagine Netflix changer ses plans et prolonger l’aventure. De quoi donner de nouvelles sueurs ­froides aux nouveaux locataires de Buckingham – même si le palais a remporté une victoire en obligeant la plateforme à mentionner que The Crown était une fiction. Plébiscité depuis son lancement en 2016, The Crown montre aujourd’hui quelques signes de faiblesse. Ces dix nouveaux épi­sodes sont presque uniquement focalisés sur le clan. Entre l’incendie du château de Windsor, les ma­riages royaux qui s’effondrent comme des châteaux de ­cartes, la guerre médiatique entre Charles et Diana et l’isolement progressif d’Elizabeth II, la série se détourne du théâtre du monde.

On regrette les choix délibérés de la production, qui exploite sans aucune pudeur le tampongate de Charles et Camilla (une conversation privée à propos des règles enregistrée à leur insu). La volonté est aussi de dépeindre Charles comme un homme prêt à s’en prendre à sa mère pour régner plus rapidement, et de décrire Diana en victime (un épisode complet s’attache à démontrer comment elle a été manipulée par Martin Bashir pour cette fameuse interview octroyée à la BBC en 1995). Ne parlons pas de certains changements de casting… Si les ­personnages de Diana (Elizabeth Debicki) et Philip (Jonathan Pryce) sont frappants de mimétisme, il est plus difficile d’associer les autres personnages à leurs acteurs, qu’il s’agisse de Charles (Dominic West) ou d’Elizabeth II (Imelda Staunton). Malgré ces ­réserves, la série reste parfaitement réalisée et rehaussée par une magistrale bande sonore.

** Netflix

Mama

Il est difficile pour la plupart d’entre nous d’imaginer ce qu’on ressent lorsqu’un parent, un enfant, un frère ou une sœur part à la guerre. Encore moins la réaction que nous aurions en apprenant que ce proche vient d’être enlevé. Nina, mère de famille ukrainienne et médecin en milieu hospitalier, elle, a décidé de partir. C’est ce que raconte Mama, minisérie ukrainienne de 4 x 50 minutes. En pleine guerre du Donbass, son fils, militaire parti ­défendre la région ukrainienne face à l’armée russe, ne donne plus de nou­velles du jour au lendemain. Rapidement, la famille apprend qu’il a été fait prisonnier et ses ravisseurs demandent une rançon. Impossible pour Nina de rester les bras croisés. Elle décide alors de réunir l’argent et de partir seule en train vers le champ de bataille afin de ramener son fils à la maison. Le voyage sera très long et le séjour au Donbass va se prolonger… Sorti en 2021, avant la récente invasion russe, Mama résonne évidemment beaucoup plus aujourd’hui. Et si le fond du propos est assez prévisible, il permet de voir la guerre sous un angle original. Bien qu’on imagine facilement une série patriotique, voire de propagande, il s’agit plutôt d’une fiction tirée de faits réels autour de la parentalité, avec comme fil rouge cette fameuse question: jusqu’où irions-nous pour nos enfants?

** Arte

Save Our Squad With David Beckham

Les Wayward Lions sont une équipe de foot d’adolescents d’East London. Au fil des années, ils ont toujours fait partie des meilleurs, enchaînant les victoires. Mais depuis qu’ils ont atteint la première division de leur tranche d’âge, ils accumulent les défaites. Pourtant, le potentiel est là. Leurs deux entraîneurs en sont persuadés, mais cette suite d’échecs attaque forcément leur moral et leur motivation.

Pour les aider à remonter la pente et à tutoyer à nouveau les sommets de leur génération, ils vont pouvoir compter sur un nouveau coach de ­prestige: David Beckham. Outre son impressionnante carrière, l’ex- capitaine de la sélection anglaise sait de quoi il parle puisqu’il a joué dans cette même division lorsqu’il était plus jeune. La superstar du football va observer ces jeunes joueurs et les aider à surmonter leurs propres difficultés. Ils vont travailler sur le manque de confiance en soi, de motivation, de concentration mais aussi parfaire leur technique. Save Our Squad suit les joueurs, leurs entraîneurs et leurs parents sur le terrain (ou au bord), aux entraînements mais aussi un peu en dehors. Ce docu-série est bien trop mis en scène et glorifie beaucoup trop Beckham, notamment en repassant régulièrement des grands moments de sa carrière. Mais voir l’évolution progressive de cette jeune équipe reste très divertissant, surtout que les deux premiers ­épisodes que nous avons pu voir comptaient déjà leur lot de rebondissements.

** Disney+

Dracula de Bram Stoker

Entre livre audio et podcast, RTBF Auvio propose une version sonore, et très bien produite, de ­Dracula pour Halloween. Le grand classique de la littérature d’épouvante de Bram Stoker, datant de 1897, a été découpé en 5 épisodes d’une trentaine de minutes faciles à écouter.

*** Auvio

Après les murs, d’Ambre Ciselet

Le succès des documentaires judiciaires et séries ­criminelles ne se dément pas. La RTBF surfe aussi sur cette vague avec le récit de la vie de Serge, ex-braqueur et cambrioleur, qui a passé 27 ans en prison avant de se reconstruire et de fonder une ASBL. 10 capsules prenantes de quelques minutes.

** Auvio

Les grandes impressions

Tous les lundis, dans cette nouvelle émission, l’athlète belge Olivia Borlée reçoit un autre sportif célèbre afin de revenir avec lui sur sa carrière et ses moments marquants. Premier rendez-vous avec Jonas Gerckens, navigateur liégeois, pour parler voile.

** Picks+

Sur le même sujet
Plus d'actualité