L’Impératrice, The Bear, Dahmer… Que valent les séries et films en streaming de la semaine?

Vous cherchez des idées de séries, de films ou de docus à découvrir ou à rattraper en streaming ? Voici notre sélection de la semaine.

the bear nouvelle série sur Disney+
© Prod.

L’impératrice

Dans L’impératrice, on redécouvre le destin de Sissi (Devrim Lingnau), depuis sa rencontre avec François-Joseph jusqu’à ses premiers pas à la cour de Vienne. Cette nouvelle fiction va totalement à l’encontre de la représentation de Sissi ancrée dans l’imaginaire collectif. On suit ici la vie d’une jeune femme moins lisse que la fameuse trilogie avec Romy Schneider ne le laissait entendre. Une femme en proie à certains tourments et entretenant des relations conflictuelles avec ses parents, dépeints assez négativement. Alors que les événements politiques de l’époque – notamment la remise en cause du pouvoir en place – servent de décor à l’intrigue, les autres personnages prouvent leur importance dans le cercle au centre duquel trône l’impératrice. Entre les conflits intérieurs de l’empereur Franz, les rêves secrets de l’archiduchesse Sophie et les manigances de Maximilien, le jeune frère, le scénario se déploie en une saga sombre et tourmentée. Ce que souhaitait la scénariste, Katharina Eyssen: “Je voulais montrer une vérité sombre et cachée derrière un conte de fées et la propagande impériale”, dira-t-elle.

À lire aussi : Sissi l’Impératrice sur Netflix : pourquoi tant d’amour ?

*** Netflix

The Bear

Le désormais éculé concept du “poisson hors de son bocal” peut donc toujours réserver de bonnes surprises. C’est notamment le cas avec cette nouvelle série de la chaîne américaine FX, qui talonne souvent HBO en termes de qualité malgré un budget bien moindre, et dont Disney+ est un des principaux diffuseurs chez nous. On y découvre, Carmy (Jeremy Allen White, Shameless), chef d’un des meilleurs restaurants gastronomiques du monde, forcé de retrouver sa Chicago natale après le suicide de son frère. Criblé de dettes, ce dernier a légué à son cadet sa sandwicherie de quartier, avec sa cuisine en piteux état et son équipe aux caractères bien trempés. Le fin cuisinier va donc devoir apprivoiser ce nouvel environnement afin de relancer la boutique, rembourser les emprunts et faire perdurer l’entreprise, mais également faire accepter sa personnalité et sa façon de travailler à un personnel qui voit son arrivée d’un mauvais œil. Malgré ce choc de cultures aux aspects parfois prévisibles, The Bear se démarque grâce à ses personnages hauts en couleur, interprétés par un casting de caractère, le réalisme de ses scènes de cuisine mais également ses scénarios, virant du très sombre au très drôle, qui en dévoilent plus sur le passé de Mikey, le frère décédé, au fur et à mesure que l’établissement et son staff reprennent des couleurs. Une bonne surprise dont on a déjà hâte de voir la suite.

*** Disney+

Dahmer

Netflix nous avait déjà glacés avec ses documentaires ou ses séries consacrées aux sérial killers (rappelez-vous Don’t Fuck With Cats sur Luka Magnotta). Des productions qui font presque figure de dessins animés face à Monstre: L’histoire de Jeffrey Dahmer. En dix épisodes, on plonge au cœur de l’existence de ce tueur en série homo. Entre 1978 et 1991, il tue au moins dix-sept jeunes hommes gays et fait subir à leurs cadavres les pires outrages (nécrophilie, démembrement…). Un sujet glauque et terrifiant dont s’est emparé Ryan Murphy, maître des séries coups de poing. Avec une esthétique soignée, une mise en scène parfaite et une ambiance glaçante, il livre ici une des meilleures fictions du genre, portée par son acteur fétiche, Evan Peters, qu’il avait déjà dirigé dans American Horror Story. L’exploitation d’un gros dossier criminel qui permet également à Ryan Murphy de dénoncer, comme à son habitude, la société américaine. Plébiscitée depuis sa sortie (196 millions de vues en une seule semaine), Monstre: L’histoire de Jeffrey Dahmer fait aussi polémique: les familles de victimes s’expriment massivement pour dénoncer la glorification d’un tueur.

**** Netflix

La Crue

Il y a 25 ans, la Pologne subit l’une des pires inondations de son histoire et déplore 56 morts. Avec cette série, Netflix s’inspire de cette tragédie en insistant sur la difficulté des autorités à faire face à la situation. Récit d’une catastrophe annoncée avec une bonne dose de suspense dramatique.

*** Netflix

The Greatest Beer Run Ever

En pleine guerre du Vietnam, Chickie (Zac Efron) se donne un défi fou: offrir une bière américaine à chacun de ses amis sur le front. Sauf qu’il doit se confronter à la dure réalité du conflit. Inspiré d’une histoire vraie, un gros melting-pot (film de guerre, drame, comique, etc.) qui laisse sceptique.

** Apple TV

My Best Friend’s Exorcism

Après la visite d’une maison hantée, deux lycéennes inséparables découvrent que l’une d’elles est possédée. S’en suivent des actes surnaturels en série et des tentatives d’exorcismes de plus en plus poussées. Un film d’horreur à la sauce ado dont le concept ne nous convainc pas tellement.

** Prime Video

Sur le même sujet
Plus d'actualité