Pinocchio sur Disney+: un remake magique avec Tom Hanks

Robert Zemeckis revisite le classique Disney Pinocchio en live action avec un Tom Hanks magique en Gepetto… en attendant d’autres versions du conte cette année.

Tom Hanks dans le remake de pinocchio
© Prod.

Maître de l’entertainment à l’américaine dans les années 1980 (on lui doit la trilogie Retour vers le futur, À la poursuite du ­diamant vert ou Qui veut la peau de Roger Rabbit), Robert Zemeckis reforme avec Tom Hanks le duo de Forrest Gump et Seul au monde. Les voici embarqués dans le grand huit des remakes de classiques Disney en images réelles – leur Pinocchio sort entre Cruella et le très attendu La Petite Sirène – pour une nouvelle adaptation du ­merveilleux conte italien de Carlo Collodi (Les aventures de Pinocchio, 1881) qui fut aussi le second film du cata­logue Disney (sorti en pleine Seconde Guerre mondiale, trois ans après Blanche-Neige et les sept nains).

La magie opère en découvrant l’atelier de Gepetto un soir d’hiver en Toscane, occupé à sculpter une marionnette en pin (d’où le nom de “Pinocchio”), censée remplacer son petit garçon disparu. Lorsque la fée bleue (voluptueuse Cynthia Eriro) lui donne la vie, le jouet de bois découvre le monde sous le patronage du grillon Jiminy Cricket, chargé de lui donner une conscience pour ne pas céder aux tentations – ici habilement modernisées (en l’occurrence ne pas devenir “un influenceur” en refusant de suivre les vauriens du cirque Stromboli).

Magistral conte sur les métamorphoses de l’enfance (du nez qui s’allonge avec les mensonges à l’arrivée de l’âge de raison dans le ventre de la baleine), Pinocchio sera aussi l’objet du premier film d’animation signé Guillermo del Toro (replacé dans l’Italie des années 30 avec la montée du fascisme) pour la plateforme Netflix (diffusion en décembre) et d’une version des studios ­Lionsgate autour du stand-upper Pauly Shore. Pinocchio a plus que jamais la hype, même s’il ne sort pas en salle.

*** Disney+

Sur le même sujet
Plus d'actualité