Nouvelle saison ou annulation: voici comment Netflix décide de l’avenir de ses séries

Les services de streaming sont très secrets sur leurs chiffres et leurs prises de décision. Des scénaristes qui ont travaillé avec Netflix lèvent une partie du voile.

Nouvelle saison ou annulation: voici comment Netflix décide de l’avenir de ses séries
Les chiffres qui comptent ne sont pas ceux qu’on imagine. (@Belga Image)

Depuis son déploiement international, la plateforme de streaming Netflix a produit énormément de films et surtout de séries TV, disponibles exclusivement pour leurs abonnés. Plusieurs d’entre elles ont été de véritables phénomènes mondiaux, certaines n’ont pas su trouver leur public et d’autres ont eu un petit succès.

Pourtant, il arrive régulièrement qu’une série à première vue populaire soit annulée, les spectateurs devant se contenter d’une ou deux saison(s). Mais contrairement à la télévision et ses estimations d’audience, les chiffres des services de streaming ne sont pas connus, ils sont même gardés secrets.

Difficile dès lors d’imaginer sur quoi les décisionnaires se basent pour choisir du sort d’une série. De plus, les critères potentiels sont nombreux : nombre de vues total, durée du visionnage, incitation à l’abonnement, nombre de " likes "…

Dernièrement, plusieurs scénaristes ont levé une partie du mystère sur les réseaux sociaux. C’est notamment le cas de Neil Gaiman, écrivain et scénariste de bandes dessinées. Une de ses œuvres cultes, la BD The Sandman, a été récemment adaptée en série sur Netflix.

Et justement, une internaute qui a particulièrement aimé cette transposition au petit écran et en a fait part à l’auteur sur Twitter. "Je suis en train de regarder la série pour la quatrième fois, en partie parce que je veux vraiment voir une deuxième saison mais aussi parce je l’adore tellement", écrit-elle trois semaines seulement après la diffusion de la série. "Pouvons-nous faire quelque chose pour aider à ce qu’une nouvelle saison devienne réalité ?"

Ce que à quoi Gaiman a répondu "Oui, tu peux dire à d’autres personnes de la regarder. Et si vous la regardez, essayez de finir de la visionner en entier avant vendredi". La série étant sortie le 5 août et ce tweet publié le 28, l’écrivain laisse entendre que les visionnages durant le premier mois après la sortie compteraient particulièrement aux yeux de Netflix.

"Le critère qui compte"

Il n’est pas le premier à faire allusion à ces critères étranges. Michael Green est scénariste pour le cinéma et la télévision. On lui doit récemment les scénarios de Meurtre sur le Nil, Jungle Cruise ou des épisodes de la série American Gods (basé sur un comics de… Neil Gaiman).

La veille, le 27 août, il expliquait également comment "soutenir" son programme favori aux yeux des services de streaming. "Cela va sembler stupide (et ça l’est) mais si vous savourez une nouvelle série qui vient de sortir sur Netflix, laissez les épisodes tourner jusqu’au bout immédiatement s’il vous plait. Comme ça, la complétion est comptabilisée dans une période qui est importante au succès du show", écrit-il, avant de préciser. "C’est le critère qui compte pour eux. Leurs statistiques ne prennent pas en compte si une série est appréciée sur la longueur. Après les 28 premiers jours, ça n’a presque plus d’importance."

Netflix ne serait donc pas très regardant sur le nombre de clics ou les visionnages à répétition. Ce qui compte vraiment à leurs yeux, selon leurs collaborateurs directs en tout cas, serait le nombre de fois qu’une série a été regardée du début à la fin le premier mois après sa sortie finalement.

Un critère assez spécial mais qui ne semble pas forcément refroidir les scénaristes puisque Michael Green conclut en disant : "J’adore Netflix. Travailler là-bas est un bonheur créatif. Je pense que tout cela changera avec le temps, mais pour l’instant, c’est ça qui compte. Vous ne pouvez pas sauver une série après son annulation. Vous pouvez l’aider à être reconduite en la regardant jusqu’au bout immédiatement."

Sur le même sujet
Plus d'actualité