Johnny Vs. Amber: From Love To Hate: retour sur les coulisses d’un procès historique

Après le verdict du procès opposant l’acteur à son ex-épouse, le documentaire Johnny Vs. Amber: From Love To Hate retrace l’histoire d’un hallucinant feuilleton people qui prouve la puissance du récit médiatique.

depp heard
© Prod.

Impossible de ne pas avoir entendu parler de la bataille judiciaire qui a opposé (et continue d’opposer) Johnny Depp et Amber Heard. Deux stars qui se sont aimées puis déchirées avant d’exposer leur intimité aux yeux du monde et face au tribunal de Fairfax en Virginie. Impossible aussi pour TMZ – site spécialisé dans l’actu people (lire encadré) – de ne pas plonger dans la vague et d’en sortir un documentaire au titre évocateur – Johnny Vs. Amber: From Love To Hate. Le film reconstruit la chronologie de l’affaire, mixant images d’archives et de plans tournés lors des audiences. En fil conducteur, l’histoire d’un couple – de sa rencontre aux ultimes plaidoiries – avec, en conclusion, des interrogations sur l’avenir de la carrière des deux acteurs. Un documentaire parfait pour celles et ceux qui aiment les faits divers people. De notre côté, même si on regrette le manque d’analyse des conséquences que pourrait avoir ce procès sur la libération de la parole des victimes de violences, on reconnaît s’être fait capter par un récit rythmé de rebondissements dignes d’un scénario.

L’histoire de Johnny Depp et Amber Heard commence comme dans un film… Tombés amoureux en 2011 sur le tournage de Rhum Express, ils attendront près d’un an – et leurs ruptures respectives – pour céder à la tentation. La suite s’apparente à un conte de fées médiatique, du moins en apparence. Comme le souligne Johnny Depp, “c’était trop beau pour être vrai”. Marié en 2014, le couple se sépare deux ans plus tard. Les rubriques people annoncent une séparation houleuse. Amber Heard dépose une demande d’ordonnance restrictive à l’encontre de Johnny Depp. Sortant du tribunal, filmée par les caméras de TMZ, elle affiche un visage tuméfié.

Quelques semaines plus tard, TMZ encore diffuse une vidéo où on aperçoit Johnny Depp fracassant des armoires de cuisine! Les choses s’apaisent par la suite, Johnny offre sept millions de dollars à son ex-femme qui s’engage à reverser la somme à des œuvres caritatives. Alors qu’on pense l’affaire close, l’actrice publie en 2018 une tribune dans le Washington Post où elle se décrit comme victime de violences conjugales. Elle ne cite pas le nom de son ex-mari mais les sous-entendus sont évidents et les conséquences ne tardent pas. Au plus fort de la période #MeToo, Johnny Depp est considéré comme un paria et est viré des plateaux de tournage – notamment ceux de Pirates des Caraïbes et des Animaux fantastiques.

La meilleure défense…

La presse à sensation s’en mêle, le Sun accuse publiquement Johnny Depp. L’acteur porte plainte en diffamation. Lors du procès, en Angleterre, il se décrit non seulement comme innocent, n’ayant jamais levé la main sur une femme, mais aussi comme victime de violences domestiques. La cour tranche en faveur du tabloïd, ce qui ne décourage pas l’acteur qui décide cette fois de porter l’affaire devant les tribunaux américains. Il dépose plainte en diffamation contre Amber Heard et réclame 50 millions de dommages et intérêts. La réponse de l’actrice? Elle porte plainte pour les mêmes raisons. Résultat de ce va-et-vient juridique? Les ex se retrouvent dès avril 2022 dans le tribunal de Fairfax, en Virginie, pour un feuilleton médiatique suivi aux quatre coins de la planète. Le déballage dépasse l’entendement…

Devant les caméras, toute la vie du couple est exposée à travers des témoignages et de nombreux documents audio et vidéo. Un affrontement qui vire parfois au sordide comme lorsque Amber Heard explique avoir été violée avec une bouteille de vodka ou quand Johnny Depp dévoile des images d’excréments humains déposés à sa place dans le lit conjugal! Des témoins viennent corroborer les dires: gardes de sécurité, agents artistiques, anciens employés… Très discrète depuis le début de l’affaire, Kate Moss, ancienne compagne de l’acteur, témoigne et met un terme à une rumeur tenace: Johnny ne l’a jamais poussée dans les escaliers.

Deux camps et un public divisé

À l’extérieur du tribunal, le public prend parti. Johnny Depp est acclamé comme une rock star. Quelques pancartes soutiennent Amber Heard. Finalement, après six semaines de débats houleux, où Amber Hear apparaît tour à tour en larmes ou très froide tandis que Johnny Depp est d’un calme olympien, le jury rend son verdict. Amber Heard a diffamé son ex-mari et doit lui verser 15 millions de dollars. De son côté, Johnny Depp a tenu des propos diffamatoires à travers son avocat et doit verser 2 millions de dollars à l’actrice. Un verdict salué par une grande partie de l’opinion publique, majoritairement en faveur de Johnny Depp qui déclare, dans un communiqué “le jury m’a rendu à la vie” et concluant “le meilleur reste à venir”.

Depuis, il a donné plusieurs concerts avec le musicien Jeff Beck et a sorti un album. Cet été, il tournera en France Bovary et même si aucune annonce officielle n’a été faite, on dit que les grands studios pourraient à nouveau faire appel à lui. Alors que les associations féministes craignent que ce verdict muselle la parole de victimes, Amber Heard contre-attaque en accordant une interview à NBC. Elle y dénonce “la haine et le vitriol qui se sont abattus sur elle” et regrette la décision du jury, influencée selon elle par “les témoignages d’employés payés par Johnny Depp et l’immense popularité de ce dernier”. Considérée aujourd’hui comme un paria à Hollywood, elle a d’abord tenté de faire annuler le verdict – une demande rejetée par la justice – et vient d’interjeter appel. Le grand déballage n’est donc pas près de se terminer…

** RTL PLay

Sur le même sujet
Plus d'actualité