Peaky Blinders, Ms. Marvel… Que regarder en streaming ce week-end?

Vous cherchez des idées de films et de séries à découvrir ou à rattraper? Allez, suivez le guide.

Peaky Blinders
© Netflix

Ms. Marvel

Un des reproches fréquents faits aux films et séries issus de l’univers Marvel est leur uniformité. Même quand certains réalisateurs essaient d’amener une esthétique différente ou une mise en scène originale, la patte Marvel Studios reste souvent prédominante. Mais les ­producteurs semblent en être conscients et laissent un peu plus de libertés (pas énormément non plus) à certains metteurs en scène et showrunners, comme récemment Sam Raimi, pour Doctor Strange 2. C’est à nouveau le cas avec la nouvelle minisérie Ms. Marvel. Héroïne récente de l’immense catalogue du géant des comics américains, Kamala Khan est une jeune ado américaine, musulmane d’origine pakistanaise, vivant dans le New Jersey. Très créative et un peu geek, elle est fan absolue de Captain Marvel, celle qui, à ses yeux, a permis aux Avengers de triompher du mal. Alors qu’elle cherche une touche originale à ajouter à son costume pour une convention de fans des super- héros, un étrange et ancien bracelet familial va réveiller en elle de véritables super-pouvoirs.

Grâce à une réalisation originale extrêmement dynamique et colorée, une B.O. très pop aux influences sud-asiatiques, Ms. ­Marvel se détache des autres productions Marvel. Une énième nouvelle super- héroïne, donc, mais aussi une série sur l’adolescence et la difficulté de concilier l’envie d’émancipation avec les traditions familiales pakistanaises et celles de l’islam lorsqu’on est une jeune fille américaine d’aujourd’hui.

*** Disney+

Peaky Blinders

À la fin de la saison 5, Tommy Shelby, parlementaire à Londres mais toujours criminel, est en fâcheuse posture. Il n’a pas réussi à digérer l’échec de sa tentative d’assassiner Oswald Mosley, leader d’un groupe politique fasciste, et la perte de plusieurs membres de sa famille et alliés. Juste avant le générique, les tourments du leader des Peaky Blinders le poussaient même à porter une arme sur sa tempe en hurlant.

Au début de cette ultime saison, la mort de tante Polly (dont l’interprète Helen McCrory est également décédée d’un cancer entre-temps) crée des tensions dans le clan Shelby, surtout entre Tommy et son neveu Michael, furieux d’avoir perdu sa mère à cause des erreurs de son oncle, qui jure d’avoir sa revanche… Les deux ne se retrouveront que des années plus tard pour discuter d’un partenariat entre les Peaky Blinders et des gangs de Boston, les nouveaux alliés de Michael. Ce dernier finira en prison et Tommy rentrera au Royaume-Uni. Sa fille est gravement malade et selon lui, c’est un coup des Roms… Une dernière saison sur fond de malédictions et de nazisme, dans la droite ligne des précédentes, avec son lot d’arrangements, de trahisons, d’affrontements, de coups en douce et autres surprises. Une digne fin pour cette série ultrapopulaire.

*** Netflix

Le haut du panier

Le recruteur des 76ers de Philadelphie (Adam ­Sandler), dont la carrière stagne, mise gros sur un jeune Espagnol qu’il a repéré. Il va devoir en faire un vrai basketteur pro afin de redorer son blason et lui offrir la carrière promise. Une plongée dans l’univers de la NBA, produite par LeBron James himself.

** Netflix

For All Mankind

Et si la Russie avait atteint la Lune avant l’Amérique, dans la course vers la conquête de l’espace entre les nations? Déjà la troisième saison pour cette uchronie, qui se déroule désormais dans les années 90. Cette fois, les programmes spatiaux américains et soviétiques visent la planète Mars.

** Apple TV+

Nouvelle école

Le géant du streaming propose désormais une version française de son télécrochet Rhythm + Flow, dont le jury de stars avait pour objectif de trouver la future star du hip-hop. Ici, le concept est iden­tique et les jurés, tout aussi prestigieux: SCH, Niska et la Belge Shay. À réserver aux fans de rap.

** Netflix

Sur le même sujet
Plus d'actualité