Poupée Russe, Bang Bang Baby… Que regarder en streaming ce week-end?

Vous cherchez des idées de films, de séries, de podcast ou de docus à découvrir ou à rattraper? Allez, suivez le guide.

Poupée Russe
© Prod

Sketchbook

Les métiers de l’animation sont méconnus et c’est assez logique. Les studios de dessins animés ne courent pas les rues. Mais forcément, cela rend la profession parfois nébuleuse ou inatteignable pour les dessinateurs en herbe qui pourraient s’y épanouir et faire carrière. Dans Sketchbook, Disney nous fait découvrir plusieurs artistes de son département animation, qu’ils soient animateurs ou chargés des story-boards, c’est-à-dire du passage du scénario aux images et à la mise en scène.

Chacun d’entre eux choisit un personnage qu’il affectionne particulièrement et va apprendre aux spectateurs à le dessiner, grâce à différentes astuces et autres conseils. L’occasion pour ces passionnés d’en dévoiler plus sur leurs vie et histoire et de constater que l’animation est ouverte à chacun, peu importent son parcours, son genre, son âge, ses origines… Aux commandes de cette série, on retrouve les créateurs de Chef’s Table, les excellents portraits documentaires de cuisiniers disponibles sur Netflix. On retrouve dans ces épisodes leur sens de l’esthétique et du montage, avec toujours le juste équilibre, entre dessins, témoignages et archives. On découvre notamment comment l’amour de Gabby pour Kuzco, l’empereur mégalo l’a finalement amenée à faire partie des Disney Animation Studios, mais aussi Eric Goldberg, une légende de la maison, qui raconte comment il a donné vie à un des personnages les plus mythiques des studios aux ­grandes oreilles, le Génie d’Aladdin. Une chouette série de 6 épisodes de 30 minutes, appréciable tant par les passionnés d’animation que pour apprendre à dessiner en famille. – B.M.

Bang Bang Baby

1986: la vie d’une ado du nord de l’Italie, Alice, se trouve bouleversée le jour où elle découvre que son père, mort dans une fusillade dix ans plus tôt, est en fait dans une prison à Milan. Bouleversée et en ­manque d’amour paternel, elle est prête à tout pour l’aider à retrouver la liberté. Un peu malgré elle, Alice saute à pieds joints dans le milieu de la mafia. Un véritable plongeon dans l’inconnu, à ses risques et périls. Ainsi commence l’histoire de Bang Bang Baby, la nouvelle série italienne de Prime Video. Des films et séries sur la mafia, il y en a des tonnes et pour une production made in Italy, cela ferait presque cliché. Mais le style est ici radicalement différent. Primo, ce sont les femmes qui tiennent le premier rôle, ce qui n’est pas rien dans un scénario centré sur les mafieux. Deuzio, si l’in­trigue parle de criminels, il est avant tout question d’une jeune fille qui se cherche et qui est prête à tout pour combler le vide laissé par son père. Ajoutons à cela un soupçon de nostalgie et on se retrouve avec un joli assemblage. L’ambiance est à la fois pop et sombre, grave et décalée. On prend plaisir à suivre cette fille dans son monde infernal et en même temps ­touchant. En guise d’amuse-bouche, Amazon ne diffusera d’abord que les cinq premiers épisodes. Les cinq autres n’arriveront que le 19 mai. – K.D.

*** Prime Video

Poupée russe

Dans la saison 1, Nadia quittait la fête organisée pour ses 36 ans afin de chercher son chat, disparu depuis quelques jours. Elle le retrouve près d’un parc juste avant de se faire renverser par une voiture. Mais au lieu de mourir, elle se réveille à sa fête d’anniversaire. Plusieurs fois elle mourra, et à chaque fois, la boucle recommence. En cherchant comment mettre fin à ce triste sort, elle rencontrera Alan qui subit le même phénomène. Après une bonne quinzaine de résurrections, ils finiront par comprendre comment reprendre leur vie d’avant. Cette nouvelle saison se situe quatre ans plus tard, Nadia va bientôt fêter ses 40 ans. Ce “jour sans fin” est désormais derrière elle, mais elle est restée amie avec Alan, avec qui elle passe chacun de ses anniversaires “au cas où”. Et elle fait bien parce qu’un autre problème temporel va lui tomber dessus.

Alors qu’elle prend le métro de New York, sa rame ne va pas prendre le chemin habituel. Elle va donc une nouvelle fois voyager du présent au passé afin, à nouveau, d’essayer de comprendre cette nouvelle anomalie. En raconter plus serait gâcher le plaisir. Quelle joie de retrouver Poupée russe (Russian Doll), assurément une des séries Netflix les plus originales avec un style marqué et une identité bien à elle, oscillant entre comédie dramatique et drame comique avec une pointe de ­fantastique. Natasha Lyonne (Orange Is The New Black), qui écrit, réalise et produit la série, est toujours en grande forme dans ce rôle de New-Yorkaise délurée affrontant avec flegme et résignation ces événements surnaturels. Impossible de ne pas tout regarder d’un coup! – B.M.

**** Netflix

Grace & Frankie

Avec sept saisons, la plus longue série originale de Netflix, Grace & Frankie, se termine. L’occasion de découvrir les dernières mésaventures de ces deux femmes larguées par leurs maris qui ont formé un couple gay. Pour cet épilogue, elles comptent bien donner un sens profond à leur fin de vie. – K.D.

** Netflix

Ozark

Après de multiples péripéties dans le blanchiment d’argent, l’heure de vérité est venue pour la famille Byrde. Avec cette dernière et ultime saison, on saura si celle-ci arrivera à se sortir du pétrin dans lequel elle s’est fourrée en débarquant au Missouri, tout en gardant son unité. – K.D.

*** Netflix

Le mystère Marylin Monroe

Comment est morte Marilyn Monroe? Suicide, surdose médicamenteuse ou meurtre? Soixante ans après les faits, le nouveau docu de Netflix fait le point sur cette affaire qui a fait couler beaucoup d’encre. Des enregistrements inédits offrent un ­nouvel éclairage sur sa vie. – K.D.

** Netflix

Sur le même sujet
Plus d'actualité