"All of Us Are Dead": quelle est cette série en tête du classement Netflix?

La série sud-coréenne «All of Us Are Dead» a fait mouche avec ses scènes ultraviolentes qui ravissent les amateurs de gore.

Scène de «All of Us Are Dead»
Scène de la série sud-coréenne «All of Us Are Dead» @Netflix

Après "Squid Game", la Corée du Sud revient en force ces derniers jours avec une nouvelle production du cru: "All of Us Are Dead". Depuis sa sortie ce 28 janvier 2022, cette série a réussi l’exploit de se classer premier dans le classement Netflix dans 25 pays, dont en Belgique et en France. Logiquement, il en est de même au niveau mondial. Pourtant, sur le papier, ce n’est pas vraiment le genre de contenu à s’enfiler en famille. Chez nous, elle est même fortement déconseillée aux jeunes de moins de 16 ans, tant ce thriller apocalyptique a de quoi faire frémir les plus sensibles.

Un lycée zombie

L’histoire de "All of Us Are Dead", étalée sur 12 épisodes d’environ une heure chacune, se déroule dans un lycée sud-coréen tout à fait normal, du moins à la base. À cause d’une expérience menée sur un rat, une fille se fait mordre et attrape une maladie d’un nouveau genre. Rapidement, elle devient un zombie et commence à infecter ses camarades d’école. En un rien de temps, l’épidémie se répand dans la ville et au sein de l’établissement scolaire, une sorte de guerre de tranchées commence entre contaminés et non-contaminés. Privés de tout (nourriture, Internet, etc.), les survivants doivent trouver un moyen d’échapper au virus, ce qui fait ressortir le meilleur et le pire de chacun.

En somme, "All of Us Are Dead" serait donc une sorte de "Walking Dead" version Netflix. Un genre déjà exploré en Corée du Sud avec le "Dernier train pour Busan" mais qui se retrouve ici sous la forme d’une série. Nuance notable: ici, la violence est complètement décomplexée. Au menu, de la chaire fraîche joyeusement dévorée par des zombies et ce déjà très tôt dans l’intrigue. Bon appétit pour ceux qui ont eu l’idée de manger devant la série! Pour ceux qui s’émouvaient déjà des scènes de "Squid Game", il vaut mieux avoir le cœur bien accroché.

Il n’empêche, l’histoire, bien que classique, est assez longue pour que l’on s’attache aux personnages qui doivent rivaliser d’inventivité pour s’en sortir. Le chaos est bien orchestré pour maximiser la tension chez le spectateur, même si les sous-intrigues peuvent en perdre quelques-uns tellement elles sont nombreuses. Mais manifestement, cela n’empêche pas d’attirer les curieux au vu des résultats dans les classements Netflix. De là à battre "Squid Game"? Qui sait? Mais la barre est haute. Dix jours après sa sortie, "Squid Game" était premier dans près de 90 pays.

Sur le même sujet
Plus d'actualité