On vous a compilé nos meilleures séries de 2022 : le choix de la rédaction

Les succès qui ont défini l'année 2022 et nos projets préférés dénichés sur toutes les plateformes. Des séries à (re)voir sans modération.

On vous a compilé nos meilleures séries de 2022 : le choix de la rédaction

House of the Dragon - Be à la demande

https://www.youtube.com/watch?v=DotnJ7tTA34

Trois ans après la fin controversée de Game of Thrones, les afficionados de l’univers de Georges R.R Martin étaient inquiets: comment HBO allait-elle adapter Feu et sang, l’histoire de la dynastie Targaryen, 170 ans avant la naissance de Daenerys? Ils ont rapidement été rassurés : les dix premiers épisodes d’House of the Dragon tiennent la route. Certains lui reprocheront un rythme parfois trop rapide (vive les sauts dans le temps) et des intrigues parfois évacuées en deux lignes de scénario mais  pour le reste, c’est une réussite totale. On a A.D.O.R.E. Et on se désole d’attendre 2024 pour la suite…

Reacher Saison 1  - Prime Vidéo

https://www.youtube.com/watch?v=BnwIuMfIGtc

Il y a quelques années, Lee Child nous a présenté son héros, Jack Reacher. Un vétéran américain, sans attaches ou presque, vivant dans des chambres de motel et assez doué pour se trouver là où il ne le faut pas. Patriote mais pas trop, l’homme aime défendre les plus faibles et, heureux hasard de l’écriture, il découvre toujours des sombres machinations. On avait apprécié son incarnation au cinéma par Tom Cruise (Jack Reacher, Jack Reacher: Never Go Back) mais on a surtout adoré la série proposée par Nick Santora (Scorpions) sur Prime Video. Le héros est ici incarné par Alan Richson, hyper convaincant. Pour le moment, une seule saison est disponible – tirée de Killing Floor (publié en 1997) – et la seconde devrait arriver d’ici le printemps. Youpee.

The Crown – Netflix

https://www.youtube.com/watch?v=Ej0vb8xhvbw

Deux mois après le décès d’Elizabeth II, Netflix mettait enfin en ligne la cinquième saison de sa série The Crown. Une nouvelle salve de bonne facture mais qui nous a légèrement déçu. Déjà parce que contrairement à son habitude, la saison ne couvre pas une décennie complète. Le dixième épisode s’achève avec Diana préparant ses valises pour rejoindre les Al Fayed à Saint Tropez et Elizabeth II faisant ses adieux au Britannia, le yacht royal qui s’apprête à être déclassé. Pour découvrir comment la plateforme mettra en scène l’accident fatal du pont de l’Alma et les répercussions sur la famille royale, il faudra attendre la sixième salve, actuellement en tournage. Une saison supposée être la dernière même si on imagine que le géant du streaming pourrait à l’avenir changer ses plans et prolonger l’aventure. Autre petite déception: le casting. Autant les personnages de Diana (Elizabeth Debicki) et Philippe (Jonathan Pryce) sont frappants de mimétisme, il est plus difficile d’associer les autres personnages à leurs acteurs, qu’il s’agisse de Charles (Dominic West) ou d’Elizabeth II (Imelda Staunton). Enfin, et c’est tout à fait personnel, le choix de tirer en longueur certains épisodes… Était ce vraiment utile d’en consacrer un complet au tampongate de Charles et Camilla (une conversation privée enregistrée à leur insu) ? Pour autant, The Crown reste une formidable série et il nous tarde déjà de regarder la suivante…

Inventing Anna - Netflix

https://www.youtube.com/watch?v=WmdaH2YWBoA

L’histoire d’Anna Delvey a passionné la presse à scandales. Cette jeune Allemande s’est installée aux Etats-Unis, a complètement bidouillé son histoire personnelle et s’est fait passer pour une riche héritière. Après avoir intégré la haute société, elle a réussi à arnaquer ses nouveaux camarades avant d’être démasquée et incarcérée. Un récit dont s’est emparé Shonda Rhimes pour en faire un des succès de 2022.

Pam et Tommy - Disney +

https://www.youtube.com/watch?v=MDXH_X-YbpM

C’était la série événement du début de l’année et on l’avoue, on a pas été déçu du voyage. On doit Pam et Tommy a Seth Rogen et Evan Goldberg. Ils y racontent l’histoire de la sextape volée à Pamela Anderson et Tommy Lee Jones dans les années 90. Une série people très crue  - entre pénis, seins et violences – assez drôle et dans laquelle surtout on admire la performance de Lily James qui incarne ici une Pamela Anderson plus vraie que nature.

Les anneaux de pouvoir - Prime Video

https://www.youtube.com/watch?v=mdB13TO3VTQ

Série la plus chère de l’histoire - avec un budget d’un milliard de dollars pour les cinq saisons prévues – Les anneaux de pouvoir ambitionne de raconter le Second Age de la Terre du Milieu, une période très peu décrite par J.R.R. Tolkien. On était impatient de découvrir le résultat à l’écran et visuellement en tout cas, le contrat a été rempli. Mais on regrette la lenteur du scénario même si on peut la comprendre. Il faut du temps pour installer une telle intrigue et présenter une aussi vaste galaxie de personnages. Mais dans un monde où les séries s’enchainent et où il est difficile de tout regarder, Les anneaux de pouvoir a semblé parfois se tirer en longueur. On croise les doigts pour que la prochaine saison accélère un peu le tempo.

Dahmer - Netflix

https://www.youtube.com/watch?v=xl2FRiW938o&t=54s

Ryan Murphy a de l’or dans les doigts et il le prouve une fois de plus avec Dhamer, dans laquelle il raconte non seulement le parcours meurtrier de Jeffrey Dahmer mais aussi et surtout les événements qui ont conduit ce jeune américain, employé dans une chocolaterie, a tuer au moins 17 personnes et à faire subir les pires outrages aux cadavres. L’exploitation d’un gros dossier criminel qui permet également à Ryan Murphy de dénoncer, comme à son habitude, la société américaine: racisme systémique, échecs institutionnels de la police…

Bosch Legacy - Prime Video

https://www.youtube.com/watch?v=RxHjLPDVSko

Les fans de Michael Connelly étaient un peu dépités depuis l’annonce officielle : la septième saison de Bosch serait la dernière. Et ce même si la série, toujours disponible sur Prime Vidéo, s’était montrée parfois inégale. C’était sans compter sur l’imagination fertile de Michael Connelly. Dans ses romans, l’auteur avait choisi le même chemin menant ce brave Harry à la retraite mais l’avait très vite envoyé vers un job d’appoint dans un petit commissariat de la vallée. Dans Bosch Legacy, Bosch (toujours interprété par Titus Welliver) s’est reconverti en détective privé et collabore avec sa vielle ennemie, Honey Chandler. Dans le même temps, sa fille Madeline (Madison Lintz) fait ses premiers pas dans les forces de l’ordre, de quoi donner des sueurs froides au paternel. Une série policière classique au succès quasiment garanti, et qui a été confirmée pour une deuxième saison.

La défense Lincoln – Netflix

https://www.youtube.com/watch?v=RyoigS9CuYQ

Michael Connelly a de l’imagination à revendre. En plus de sa série de romans mettant en scène Harry Bosch (adapté en série sur Prime Video), l’auteur américain a également écrit une série de romans dont le héros n’est autre que Mickey Haller. Un avocat un peu particulier, demi-frère d’Harry Bosch, et adepte des plans foireux. Un personnage idéal pour une série, ce que Netflix n’a pas manqué de remarquer. La plateforme a adapté le premier livre de la série, Le verdict du plomb et a réussi son coup. Dans cette première saison, l’avocat foireux en quête de rédemption, récupère du jour au lendemain les dossiers d’un collègue assassiné. Une affaire peu commune avec laquelle il pourrait tout gagner mais aussi tout perdre… Et une série qu’on a dévoré à la vitesse de l’éclair. La deuxième saison n’a pas encore été confirmée.

L’impératrice – Netflix

https://www.youtube.com/watch?v=rjy76ed2wn0

Dépoussiérer le mythe de Sissi l’impératrice? Faire oublier l’interprétation de Romy Schneider? Netflix a osé le faire avec cette nouvelle mini-série en six épisodes.  On (re)découvre le destin de Sissi (Devrim Lingnau), de sa rencontre avec François-Joseph à ses premiers pas à la cour de Vienne. Cette nouvelle fiction va totalement à l’encontre de la représentation de Sissi ancrée dans l’imaginaire collectif. L’exploitation de son personnage laisse voir une jeune femme moins lisse, en proie à certains tourments et entretenant des relations conflictuelles avec ses parents, dépeints ici assez négativement. Pendant que les événements politiques de l’époque – notamment la remise en cause du pouvoir en place – prennent une place majeure dans l’intrigue, la psyché des autres personnages est elle aussi développée. Entre les conflits intérieurs de l’empereur Franz, les rêves secrets de l’archiduchesse Sophie et les manigances de Maximilien, le jeune frère, le scénario nous offre une saga sombre et tourmentée. Ce que souhaitait la scénariste, Katharina Eyssen: «Je voulais montrer une vérité sombre et cachée derrière un conte de fées et la propagande impériale.».

Better Call Saul saison 6 – Netflix

Nous savons enfin ce qu’il est advenu de Saul Goodman, l’avocat véreux excellemment interprété par Bob Odenkirk, après les événements de Breaking Bad. Une promesse faite dès les premiers épisodes via de petites saynètes, dont les moments finaux de la série ont repris le noir et blanc. Nous avons aussi découvert quels ont été les moments majeurs qui ont poussé Jimmy McGill, devenu avocat brillant, vers le monde du trafic de drogue et la défense de criminels. Après 6 saisons à tendre vers ces fameux derniers instants, le challenge était de réussir l’atterrissage, d’offrir aux héros une fin qu’ils méritaient. Le défi a été relevé. Grâce à une réalisation plus cinématographique que télévisuelle et en privilégiant le développement de personnages complexes, notamment autour de leur rapport au bien et au mal, à l’action (dont il ne manque pourtant pas), ce spin-off a finalement surpassé l’œuvre dont elle est tirée tout en lui donnant bien plus de profondeur. Peut-être une des toutes grandes séries de notre époque.

https://www.youtube.com/watch?v=Qz3u06eXf0E

Barry saison 3 – HBO - Be TV

Ancien GI souffrant de problèmes post-traumatiques liés à la guerre, Barry Berkman (Bill Hader, qui écrit et réalise également) est devenu tueur à gages pour différents gangsters et autres mafieux. Jusqu’à ce qu’il se découvre une passion pour le théâtre et tombe amoureux d’une de ses camarades de cours. Mais impossible pour lui de tourner la page, son passé, et ses tendances violentes, le rattrapent toujours. Surtout dans cette troisième saison, où Barry n’a jamais été si proche de ses rêves de comédie, tout en replongeant à pieds joints dans ses travers d’assassin. Cette série à l’humour noir continue sur son excellente lancée en mêlant sa moquerie des travers d’Hollywood à des scènes de thriller d’une rare tension.

https://www.youtube.com/watch?v=yx6AS0zzfGM

Atlanta saison 3 FX - Be TV

Les péripéties du rappeur Paper Boi (Bryan Tyree Henry), de son cousin et agent Earl (Donald Glover/Childish Gambino) et de leur comparse Darius (Lakeith Stanfield) se poursuivent lors d’une tournée européenne entre Paris, Londres et Amsterdam. Une saison qui se permet beaucoup d’écarts avec la trame de la série puisque la moitié des épisodes sont des sortes de fables, de nouvelles filmées, dans lesquelles les héros n’apparaissent pas du tout. Un prétexte pour continuer à ironiser sur la culture noire américaine et les questions d’identité raciale de manière surréaliste à travers différents genres, comme le drame ou l’horreur, en tout en préservant une âme de comédie.

https://www.youtube.com/watch?v=DDKDLxBZl-U

Abbott Elementary - Disney+

Ringardisées par les plateformes de streaming et la liberté qu’elles offrent aux scénaristes, les sitcoms tout public, comme on en trouve sur les grandes chaînes, sont devenues démodées. Injures et sujets matures ne sont pourtant pas indispensables à une bonne comédie, comme le prouve cette année Abbott Elementary. « Mockumentaire » dans la veine de The Office ou Modern Family, elle suit le quotidien d’une école primaire publique de Philadelphie, dont les professeurs, dévoués et consciencieux, compensent le manque flagrant de moyens et la gestion calamiteuse de la directrice, l’hilarante Ava. La série prend le contrepied des sitcoms traditionnels, se déjouant des stéréotypes et n’hésitant pas à aborder des problématiques importantes aux États-Unis, avec une écriture au ton léger et truffée d’excellents gags. Une des bonnes surprises de l’année.

https://www.youtube.com/watch?v=cO-_7oi-61Y

The Bear - Disney+

Carmy (Jeremy Allen White, Shameless), chef d’un des meilleurs restaurants gastronomiques du monde, est forcé de retrouver sa Chicago natale après le suicide de son frère. Criblé de dettes, ce dernier a légué à son cadet sa sandwicherie de quartier, avec sa cuisine en piteux état et son équipe aux caractères bien trempés qu’il va devoir apprivoiser. Malgré ce choc de cultures aux aspects parfois prévisibles, The Bear se démarque grâce à ses personnages hauts en couleur, interprétés par un casting de caractère, le réalisme de ses scènes de cuisine, mais également son très bon équilibre entre drame et humour. Une bonne surprise dont on a déjà hâte de voir la suite.

https://www.youtube.com/watch?v=y-cqqAJIXhs

Severance - Apple TV

Lorsque Mark pénètre la porte de son entreprise, il oublie tout de sa vie privée : célibataire ou en couple, enfants ou pas... Tout a disparu. Une fois le travail quitté, l’inverse se produit, il n’a aucune idée d’en quoi consiste son job. Il a accepté de subir une Severance, une intervention très controversée qui divise sa personnalité, son esprit en deux entités distinctes. Il n’a aucun problème avec ce choix jusqu’à ce qu’un ancien collègue, qui a fui son poste, débarque dans sa vie et le pousse à chercher la vérité sur sa société, ses étranges bâtiments aux locaux spacieux et aux couloirs blancs et cet emploi curieux… Un thriller de science-fiction captivant et mystérieux, avec un casting 5 étoiles (John Turturro, Patricia Arquette…), un très bon premier rôle pour l’excellent Adam Scott (Parks and Recreation, Big Little Lies) et une direction artistique impeccable.

https://www.youtube.com/watch?v=5ZPbkfoeK5c

Reservation Dogs - Disney+

Elora, Bear, Cheese et Willie Jack sont 4 jeunes vivant dans une réserve indigène dans l’Oklahoma rural. Depuis le décès du cinquième de la bande, ils n’ont qu’un rêve, quitter cet endroit qu’ils ont toujours connu pour rejoindre la Californie. Ils vont tenter d’y arriver à coup de débrouilles, larcins et petits boulots.

Avec un casting et des scénaristes tous d’origine indigène, Reservation Dogs nous ouvre les yeux sur une culture méconnue et très différente des nôtres occidentales. Alternant entre moments légers et d’autres bien plus sérieux, la série aborde le thème du deuil, du rapport aux traditions et à l’héritage culturel et fait découvert cet univers à travers le regard d’adolescents et l’écriture de ceux qui la connaissent mieux que personne.

https://www.youtube.com/watch?v=POkrsNVkGNk

The White Lotus saison 2 - HBO – Be TV

Prendre la même recette et recommencer n’est pas toujours une mauvaise chose, surtout quand on l’améliore. La première saison de The White Lotus commençait par l’annonce d’un décès puis a suivi les vacances hawaïennes d’une poignée de personnages, entre clients très aisées et staff de l’hôtel, forçant le spectateur à se demander tout du long qui est mort et comment.

Cette fois, le pitch est le même, mais l’hôtel se trouve en Sicile avec une nouvelle équipe et de nouveaux clients, sauf la richissime Tanya (Jennifer Coolidge, qui a remporté un Emmy pour ce rôle), qui est de retour. Cette fois, les personnages, même les plus horripilants, sont bien plus attachants et moins caricaturaux que leurs prédécesseurs. L’intrigue tient le public en haleine jusque dans les dernières minutes, les décors et musiques sont superbes, et le casting est encore une fois de haute volée, entre Michael Imperioli (Les Sopranos), Aubrey Plaza (Parks and Recreation) et plusieurs révélations italiennes dans les rôles du staff et des locaux.

https://www.youtube.com/watch?v=TGLq7_MonZ4

This is going to hurt - BBC Two – Be TV

Le docteur Adam Kay est gynéco dans un hôpital public au Royaume-Uni. Il nous emmène avec lui dans son quotidien, entre sous-financement et manque d’effectif dans le secteur de la Santé, la difficulté de maintenir une vie privée, et aussi tout simplement une vie saine, avec ce type de profession et les difficultés relationnelles qui peuvent subvenir avec collègues et patients. This is going to hurt est une série pleine de réalisme, d’intensité et de naturel, parce qu’elle est écrite par le docteur Kay lui-même, qui raconte son vécu. La série n’est pas documentaire pour autant, oscillant entre sujets légers et graves avec justesse. L’acteur principal Ben Whishaw interprète brillamment ce héros surmené dans 6 épisodes dont certaines scènes, prenantes, poignantes et/ou difficiles à voir ne laisseront personne indifférent.

https://www.youtube.com/watch?v=v4h8xbc0cPg

Andor - Disney+

Même s’il est ultra-populaire, on ne peut pas dire que l’univers Star Wars ait produit beaucoup de contenu de grande qualité. Sauf une ou deux exceptions, la majorité des films et séries oscillent entre le sympathique et le très mauvais. Ce qui explique l’immense surprise qu’a été la découverte d’Andor. La série nous raconte le parcours de Cassian Andor, héros du film Rogue One. On le découvre enfant indigène d’une planète méconnue, minée jusqu’à la moelle, et forcé de quitter ses terres natales. On le retrouve adulte, vivant de débrouille dans un système planétaire industriel. Cherchant après sa sœur disparue, il va se retrouver confronté à plusieurs reprises à l’Empire, présenté comme un véritable régime fasciste, et être embarqué, malgré lui, dans les prémices de la naissance de la Rebellion.

Grâce à l’écriture et la réalisation du spécialiste des thrillers d’action Tony Gilroy, Andor se démarque brillamment et radicalement du reste de la saga. Pas de Jedi, ni de sabres lasers, mais beaucoup d’enjeux politiques et sociaux. On découvre une autre facette de la galaxie, loin des batailles spatiales et plus près des « vraies gens », ceux qui vivent au sein de cette galaxie, entre sénateurs voulant renverser l’ordre établi, rebelles aux fortes convictions et jeunes cadres ambitieux dévoués aux sombres desseins de l’Empire. À se demander si Star Wars a été pensé pour devenir un jour si sérieux, mais on ne va pas s’en plaindre.

https://www.youtube.com/watch?v=cKOegEuCcfw

 

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité