"Anneaux de Pouvoir" et "House of the Dragon" victimes du racisme: les acteurs ripostent

Face à l'avalanche d'attaques racistes, les acteurs de couleur de «House of the Dragon» et des «Anneaux de Pouvoir» reçoivent de plus en plus de soutiens.

Steve Toussaint dans «House of the Dragon»
Steve Toussaint incarnant Corlys Velaryon dans «House of the Dragon» ©BelgaImage

Ce sont les deux grosses sorties du moment et elles font un carton: 25 millions de spectateurs en 24 heures pour "Les Anneaux de Pouvoir", 10,2 millions pour chaque épisode de "House of the Dragon". De bonnes raisons pour que leurs castings se réjouissent et pourtant, l’ambiance n’est pas forcément à la fête. Pourquoi? Parce que pour une partie des fans, les producteurs ont commis ce qui est pour eux un "affront": y inclure des acteurs noirs. Une vague de haine se déferle depuis plusieurs jours contre eux sur les réseaux sociaux, avec des arguments primaires de pure ségrégation. Dans le monde anglo-saxon, c’est l’épouvante. Les talk-shows ne manquent pas de commenter l’affaire et petit à petit, le monde d’Hollywood riposte aussi afin de défendre les siens.

Quand les "trolls" dézinguent la réputation des séries visées

Du côté de "House of the Dragon", c’est notamment Steve Toussaint qui était visé par ces attaques. Il y incarne Corlys Velaryon, membre d’une grande famille d’origine valyrienne. Dans le roman d’origine de George R. R. Martin, aucune mention ne décrivait son physique. Mais le représenter comme noir, pour certains fans, ce n’est pas acceptable. Dans "Les Anneaux de Pouvoir", plus acteurs non-blancs sont présents pour incarner des personnages principaux. Parmi eux, on trouve Ismael Cruz Córdova, originaire de Porto Rico et qui joue ici le rôle d’un elfe. Il y a aussi Sophia Nomvete, qui incarne le rôle d’une naine noire. Encore une fois, certains spectateurs jugent qu’il n’est pas possible de voir un elfe ou un nain autre que blanc.

Ces attaques sont si violentes que les (ex-)fans en question s’organisent pour détruire la réputation de ces séries. En atteste la note donnée aux "Anneaux du Pouvoir" sur le site Rotten Tomatoes, qui aggrège les différentes cotations qui existent. Résultat: alors que les critiques des professionnels sont positives à 84%, celles des spectateurs n’est que de 38%. Le magazine Entertainment Weekly a relevé 16.000 commentaires négatifs en 48 heures. Parmi eux, France Inter cite celui d’un internaute qui parle d’une série "souillée". Le diffuseur, Amazon, a dû suspendre les commentaires pendant 72 heures, le temps de vérifier si ces "trolls" n’étaient pas des robots chargés de saccager l’image des "Anneaux de Pouvoir".

Ismael Cruz Córdova: "Je savais que ça allait arriver"

Déjà en août dernier, Steve Toussaint ne manquait pas de contre-attaquer aux premières critiques sur sa couleur de peau. Interrogé par le Guardian, il répond: "Oh, je comprends. Quand nous étions des criminels des pirates et des esclaves dans l’autre série, vous étiez d’accord avec ça. Mais comme ce personnage est le plus riche de la série et qu’il est noble, vous avez un problème avec ça". Ne niant pas le racisme dont il est la cible, il précise toutefois: "Je ne veux pas cependant que ce soit mon histoire. Cela ne devrait jamais être quelque chose qui dissuade quelqu’un de faire quelque chose qu’il veut faire".

Ismael Cruz Córdova a lui aussi réagi, comme le relaye le magazine Esquire. Il dénonce ainsi des "discours de haine purs et vicieux" qui le visent continuellement, avec des attaques tous les jours dans sa boîte mail. "Je me suis battu si fort pour ce rôle pour cette raison précise. Je sentais que je pouvais porter ce flambeau. Je me suis assuré que mon elfe serait le plus elfique, le plus incroyable possible, parce que je savais que ça allait arriver", confie-t-il. Sur Instagram, il ajoute: "Si vous vous êtes déjà senti rejeté, marginalisé, réduit au silence, vous êtes mon peuple. Et ce moment est aussi le vôtre! […] Mon cœur brûlait avec un objectif inébranlable: arriver là où on nous avait dit que nous ne pouvions pas être. Nous voilà maintenant".

"Nous sommes unis dans une solidarité absolue et contre le racisme"

Mais au-delà des acteurs concernés, leurs collègues ont également pris la parole, dont une partie du casting du "Seigneur des Anneaux". On retrouve ainsi Elijah Wood, Sean Astin, Dominic Monaghan et Billy Boyd (qui incarnaient les Hobbits de la série) arborer des vêtements dénonçant le racisme. "Vous êtes tous les bienvenus ici", est-il écrit dessus. Une boutique en ligne a été créée pour inviter le public à rejoindre le mouvement avec ces habits.


D’autres célébrités ont également réagi à la polémique. Parmi elles, on trouve Whoopi Goldberg, qui a fait connaître son mécontentement sur le plateau de l’émission "The View". "Ce sont des personnages de fiction, pour commencer. […] Est-ce que vous me dites que les Noirs ne peuvent pas, eux aussi, jouer des personnages fictifs ? Je ne sais pas s’il existe un club de Hobbits et s’ils vont protester mais enfin, qu’est-ce qui vous prend?!", s’indigne-t-elle. L’animateur et humoriste Trevor Noah a lui aussi rappelé le non-sens de ces attaques. "Ils affirment que les livrent sont supposés être inspirés par l’Europe médiévale, et qu’avoir des acteurs noirs n’est pas réaliste. Mais les gars, personne ne regarde le Seigneur des Anneaux pour le réalisme", dit-il. L’une des seules notes dissonantes, c’est celle de l’homme d’affaires Elon Musk. Non pas qu’il émet des remarques racistes, mais sexistes. Il se plaint ainsi de voir dans "Les Anneaux de Pouvoir" des hommes représentés comme "des lâches, des abrutis ou les deux", alors que "seule Galadriel est courageuse, intelligente et sympathique". "Tolkien se retourne dans sa tombe", lance-t-il sur Twitter. "Attendons juste que M. Musk entende parler de la façon dont les personnages féminins ont été écrits pendant des années, n’existant que comme des paires de seins dans les genres fantastiques et super-héroïque", contre-attaque le média féministe Jezebel.

En atteste ce 8 septembre le communiqué de l’équipe des "Anneaux de Pouvoir". "Nous, acteurs des Anneaux de Pouvoir, nous sommes unis dans une solidarité absolue et contre le racisme incessant, les menaces, le harcèlement et les abus auxquels certains de nos camarades de couleur sont quotidiennement soumis. Nous refusons de l’ignorer ou de le tolérer", affirment-ils. "JRR Tolkien a créé un monde qui, par définition, est multiculturel. Un monde dans lequel des peuples libres d’ethnies et de cultures différentes s’unissent pour vaincre les forces du mal. Les Anneaux de Pouvoir reflète cela. Notre monde n’a jamais été tout blanc, la fantaisie n’a jamais été toute blanche, la Terre du Milieu n’est pas toute blanche. Les personnes de couleur appartiennent à la Terre du Milieu et ils sont là pour y rester".

Sur le même sujet
Plus d'actualité