Stranger Things, le prix de la démesure

Dimanche dernier avait lieu la « Stranger Fan Meet 5 » à Paris. Une rencontre entre les fans et les acteurs de la série phénomène Stranger Things. Mais entre l’entrée, la photo et l’autographe, l’addition était bien salée.

Stranger Things pop-up
Pop-Up Stranger Things aux Champs Elysées © Belga Image

Ce n’est plus un secret, la série Stranger Things brise tous les records. Et elle a complétement retourné le palais des Congrès dimanche dernier. 3 500 fans ont assisté à la rencontrer entre les acteurs et leurs fans. Millie Bobby Brown, Noah Schnapp était de la partie. Face à eux, une foule déchainée, au bord de l’hystérie. Des jeunes adolescents, accompagnés de leurs parents qui ont bien souvent du ouvrir le portefeuille.

Au pays de l’Upside Down, tout se paye

La passion a un coût. Et ça peut vite grimper. En effet, les prix d’entrée à l’évènement s’élevaient entre 140 et 160 euros. Mais cela ne couvraient que l’essentiel. Tout extra se paye. Et pas pour rien.

Ainsi, une photo avec l’actrice Millie Bobby Brown coutait environ 140 euros. Une signature de l’interprète d’Eleven ? 110 euros. Et on en fait plus qu’une.

Interrogés par le Parisien, de nombreux parents font le point sur le coût de l’évenement. " En tout, billet d’entrée, photos et autographe, j’en ai pour un peu plus de 1000 euros. " confie une papa. Même son de cloche chez une maman qui elle a déboursé plus de 500€. Quelques jeunes témoignent aussi, l’un a déboursé 950 euros, l’autre plus de 650. Pour deux photos et un autographe.

 

Mais le bonheur n’a pas de prix, parait-il

Derrière les sourires crispés des parents où quelques-uns reconnaissent payer " trop " ou que ce soit " un peu cher pour ce que c’est ", on invoque le bonheur que cela procure à leurs enfants. Comme pour se convaincre que les 1000 euros ont été judicieusement investis. Que ça en valait la peine. 1000 euros contre un sourire.

Allez on est un peu dur, c’est vrai qu’une maman se disait " heureuse de voir sa fille sujette à tant d’émotions, cela lui faisait plaisir et ça n’avait pas de prix ". Du côté de la fillette, on accusera la timidité devant une caméra qui traduit une espèce d’apathie au bord de l’ennui.

Parce qu’à en juger les cris et les réactions, la foule en délire -scotchée sur son téléphone- passe vraiment un instant fort. A tel point que la séance de questions-réponses est même plusieurs interrompue à cause de l’engouement général.L’hystérie des fans qui a empêché qu’un maximum de questions ne soient posées, voire même que certaines d’entre elles ne soient répondues que brièvement par les acteurs.

Mais haut les cœurs, avec une sixième convention dans les cartons, prévue pour la mi-décembre (les invités ne sont pas encore dévoilé) la folie Stranger Things n’est pas prête de nous quitter. Heureusement, il parait que les photos font un excellent combustible pour l’hiver. Un pouvoir calorifique maximal garanti ! Roh, on est mauvais ! On doit bien concéder que quand on aime, on ne compte pas…

Sur le même sujet
Plus d'actualité