Le kitsch incandescent des Feux de l’amour

Jerry Douglas, alias le patriarche de la famille Abbott, est décédé. Retour sur le feuilleton le plus roman-photo de l’histoire de la télé.

feux de l'amour
@ CBS

Au nom du père

Mort à l’aube de son 89e anniversaire, Jerry Douglas est surtout célèbre pour avoir incarné John Abbott, richissime industriel à la tête de Jabot Cosmetics et parrain du clan éponyme, durant près de… 40 ans. Liquidé en 2006 par les scénaristes du feuilleton, il multiplie les réapparitions dans des flash-back, sous les traits d’un sosie et même d’un fantôme jusqu’en 2016.

Jerry Douglas dans les feux de l'amour

@ BelgaImage

L.A. non confidential

Shooté dans les studios CBS de Los Angeles dès 1973, ce feuilleton créé par William Joseph Bell et son épouse Lee Phillip est le troisième soap opera le plus long de l’histoire (après Hôpital central et Des jours et des vies). Deux immenses plateaux de tournage, une dizaine de pièces, une équipe de 125 personnes… Avec plus de 12.000 épisodes au compteur, cette bête de guerre télévisuelle fêtera bientôt son cinquantenaire.

Sortez les violons

Le générique a évolué au fil des saisons, mais la trame reste la même: endimanchés, les personnages principaux apparaissent à l’écran sur fond de brouillard, de flammes ou de coupes de champagne… Mais c’est la bande originale (Nadia’s Theme), ses enchaînements de violon et de piano très claydermaniens qui constituent son ADN. Cette musique n’a pas changé depuis 48 ans!

Porno chic

Marque de fabrique des Feux de l’amour: son esthétique intemporelle. Chandeliers en argent, bouquets oversized, nappes immaculées, canapés à fleurs, moquette violette… Et ses kilomètres de smokings, robes de soirée et brushings impeccables. Le feuilleton préféré de la ménagère ­lorgne clairement vers l’esthétique porno chic. Certains décors ont subi les mêmes liftings que les inter­prètes, mais le bureau de Victor ­Newman, par exemple, n’a pas vu une décoratrice depuis un demi-siècle.

Victor Newman dans les feux de l'amour

@ CBS

Usine à stars

Ultra-ringarde, cette série marathonienne a pourtant offert un début de carrière à de futures têtes d’affiche. À son palmarès, citons notamment Eva Longoria (Desperate House­wives), Tom Selleck (Magnum), David Hasselhoff (K 2000, Alerte à Malibu), Shemar Moore (Esprits ­criminels) ou encore Paul Walker (Fast And Furious). Tous ont fait leurs débuts à Genoa City.

Scandales en série

Brenda Dickson (Jill Foster Abbott) a accusé le créateur de la série William J. Bell d’avoir embauché “des juges et des avocats mafieux” pour ruiner sa vie, Victoria Rowell (Drucilla Barber Winters) a porté plainte contre CBS pour discrimination, l’actrice Briana Thomas a accusé Anthony Morina, showrunner et producteur exécutif, de harcèlement sexuel…

Victoria Rowell dans les Feux de l'amour

Victoria Rowell et Kristoff St. John. @ CBS

Amour, gloire et beauté

Quand la série la plus regardée de l’histoire aux Etats-Unis enfante un spin-off, c’est forcément culte. Lancé en 1987, Amour, gloire et beauté est… la deuxième série la plus regardée aux Etats-Unis. On ne change pas une équipe qui gagne. À l’instar de Lauren, Sheila, Deacon, Ambre ou Ashley, de nombreux personnages multiplient d’ailleurs les crossovers entre Genoa City et Los Angeles. La petite sœur incestueuse des Feux de l’Amour fait aussi la foie des annonceurs depuis déjà 35 saisons.

Amour gloire et beauté

Sur le même sujet
Plus d'actualité