The Outsider, Lord of the Rings, Snowpiercer : ces 10 séries 2020 adaptées de romans

Dans la flopée de nouvelles séries déjà annoncée pour 2020, un tendance s’impose : l’adaptation de romans. 

thibault-penin-3hinbcmq8ro-unsplash

Lord of the Rings (Amazon)

S’attaquer à nouveau à la saga de J.R.R. Tolkien… Pour les studios Amazon, le défi est de taille, mais le succès pourrait l’être également. Le récit, qui sera décliné en plusieurs saisons, s’intéresse cette fois aux aventures précédent la trilogie du Seigneur des Anneaux, les batailles et légendes qui se sont déroulés au Deuxième Âge de la Terre du Milieu (la guerre de l’Anneau se situe au Troisième Âge). Avec des droits d’adaptation payés rubis sur ongle — 250 millions de dollars —, la série est déjà la plus coûteuse jamais pré-produite.

>> Lire aussi : Ce que l’on sait de l’adaptation du Seigneur des Anneaux en série, le projet titanesque d’Amazon Prime

Snowpiercer (TBS)

En 1982, le roman graphique Le transperceneige racontait le trajet sans fin d’un train abritant les derniers vestiges d’humanité — et d’inhumanité — d’un monde post-apocalyptique. Transposé sur grand écran en 2013 par le réalisateur sud-coréen Bong Joon-ho (Parasite), Snowpiercer explorera cette année les possibilités de la télévision avec un casting constitué notamment de Jennifer Connelly (Requiem for a Dream), Alison Wright (The Americans) ou encore Mickey Sumner (Frances Ha). Sortie prévue le 31 mai 2020.

Little Fires Everywhere (Hulu)

Ces dernières années, il suffit de citer le nom de Reese Witherspoon pour donner envie de se jeter devant sa télévision pour le week-end. Après Big Little Lies — déjà adapté d’un roman — l’actrice débarque à la production et au casting de Little Fires Everywhere, basé sur le livre de Celeste Ng. L’histoire de deux familles de l’Ohio, les Richardson et les Warren, réunies par l’amitié de leurs enfants. La bataille pour la garde d’un nourrisson va pourtant les amener à se déchirer. Une série politique, qui investigue les rapports de domination entre classes sociales et culturelles.

Laëtitia (France 3)

Analyse fine et intelligente d’un fait divers, le roman Laëtitia ou la fin des hommes rencontrera en 2020 son adaptation télévisée, diffusée sur France 3. D’ores et déjà présentée au Festival de la fiction de La Rochelle, la série passera encore par Sundance avant d’atterrir dans nos grilles TV. Elle retrace la vraie vie de Laëtitia Perrais, parachutée de foyer en famille d’accueil, et qui finira assassinée en 2011.

The Plot Against America (HBO)

Et si en 1941, c’était le sympathisant nazi Charles Lindbergh qui avait été élu président des États-Unis ? C’est l’uchronie imaginée par l’auteur Philip Roth dans Le complot contre l’Amérique, publié en 2004, et qu’adapte actuellement la chaine HBO. La série, créée par l’équipe derrière la cultissime The Wire, s’offre également les services d’une Winona Ryder sur le retour et de l’excellent John Turturro. Sortie le 16 mars.

The Outsider (HBO)

Si Stephen King a inspiré plus d’une fois le cinéma — avec succès —, ses romans ont en revanche plus de mal à trouver leur place en télévision. Amazon vient en effet d’annoncer avoir abandonné son projet titanesque d’adaptation de La tour sombre. The Outsider, en revanche, vient bel et bien de voir le jour grâce à HBO. Après Show Me a Hero, The Night Of et Chernobyl, la chaine mise sur cette nouvelle mini-série qui suit un entraineur de baseball junior arrêté pour le meurtre d’un jeune garçon. Seule une vidéo qui le replace à des dizaines de kilomètres de la scène du crime pourrait le sauver, alors que tout l’accuse.

Defending Jacob (Apple TV)

Dans Defending Jacob, c’est cette fois un adolescent de 14 ans qui est accusé d’assassinat. Son père, interprété par Chris Evans, va devoir gérer cette nouvelle réalité. La série est une adaptation du livre du même titre, par William Landay, portée à l’écran par l’Oscar du meilleur réalisateur pour Imitation Game

Y : The Last Man (FX)

La tendance est certaine : en 2020, dans un monde toujours plus menacé par l’effondrement, les séries dystopiques ont forcément la cote. Pas étonnant de voir enfin aboutir le projet The Last Man, qui comme son nom l’indique, relate le destin d’une Terre où il ne subsisterait plus qu’un seul homme. Les femmes, en revanche, ont survécu et se réorganisent. Le scénario est basé sur un comic américain. 

Lovecraft Country (HBO)

Avec des producteurs exécutids comme Jordan Peele (Get Out, Us) et JJ Abrams (Lost, Star Wars), Lovecraft Country est sans conteste l’une des sorties les plus attendues de l’année. Dans une Amérique surréaliste, un vétéran de la guerre de Corée se retrouve à devoir affronter des abominations sorties tout droit de l’imagination de l’auteur HP Lovecraft, aussi bien que les horreurs du racisme.

High Fidelity (Hulu)

Le livre de Nick Hornby a déjà connu une vie au cinéma. Cette fois pourtant, le propriétaire de son magasin de disques autrefois joué par John Cusack est une femme — interprétée par Zoë Kravitz. Après avoir rompu avec son petit ami, elle rend visite à ses cinq précédentes relations pour comprendre à quel moment leur histoire a capoté. Une comédie romantique qu’on imagine abandonner les codes du genre des années 2000 pour adopter une vision un poil plus féministe.

Sur le même sujet
Plus d'actualité