Virginie Hocq : "On peut voir autrement qu’avec les yeux"

Virginie Hocq prête sa voix à un podcast qui met en évidence le quotidien des personnes aveugles et malvoyantes.

Virginie Hocq
© Photo News

Comme d’autres comédiennes et comédiens, vous avez accepté de participer à l’opération Donneurs de voix et d’enregistrer une nouvelle dans le cadre du centenaire d’Eqla. C’est quoi, Eqla?
C’est une structure qui permet à des aveugles, des malvoyants ou à des gens qui ont des difficultés de vision de rester engagés dans le monde qui est le nôtre.

Qui est Charles Vanden Bosch?
Je ne sais pas du tout.

C’est l’homme qui a fondé en 1922 Eqla qui s’appelait à l’époque Œuvre nationale des aveugles.
Il avait une cécité, ce monsieur? Pourquoi il a fait ça?

Parce qu’il était aveugle de guerre…
Wikipédia?

Non, c’est écrit sur le site d’Eqla… Pourquoi avez-vous accepté de lire Son ange, la nouvelle de Michel Torrekens?
D’abord parce que j’adore raconter des histoires, et que j’adore le faire avec ma fille à qui je raconte une histoire tous les soirs. J’aime bien l’idée d’incarner des personnages uniquement par la voix. Et puis, quand on lit, on ne pense pas à ceux qui ne ­peuvent pas atteindre la lecture… Et quand je vois une canne blanche, je ne sais pas si je dois aider, je suis un peu perdue…

Qu’avez-vous vu de vous dans cette expérience de lecture qui raconte l’histoire de Solange, malvoyante?
J’ai vu que j’étais capable de raconter une histoire pas seulement en déboulant sur une scène. J’ai essayé de trouver comment sentir avec les yeux au bout des doigts et comment raconter avec mon imaginaire. C’était génial.

Au Conservatoire, aviez-vous des exercices à faire dans le noir?
Oui, des cours de mimétisme, mais je vous avoue que parfois, j’avais l’impression d’être dans une secte. Il y a cette pièce de théâtre qui s’appelle Black Comedy… J’aurais bien aimé jouer dans cette pièce qui se passe dans le noir sauf que les spectateurs voient ce qui se passe sur scène.

Est-ce qu’on peut voir autrement qu’avec les yeux?
Oui, on peut voir autrement, mais les voyants ignorent la chance qu’ils ont… Je porte des lunettes depuis quelque temps – je crois que c’est la vieillesse – et je n’aime pas ça… Je n’ai jamais eu besoin de lunettes, mais c’est arrivé comme ça, pouf… Sans mes lunettes, je ne peux plus lire…

Qu’est-ce que vous voyez en premier, le matin, quand vous ouvrez les yeux?
Mon volet que j’ouvre pour regarder les arbres juste en face de chez moi.  C’est le truc que je dois voir le matin.

La plus belle chose que vous ayez vue au monde?
Le tournesol qui a poussé tout seul dans mon jardin. C’est très beau.

Merci Monsieur le tournesol…
Vous riez, mais je veux bien vous envoyer une photo…

Citez-moi trois noms d’artistes aveugles ou malvoyants.
Gilbert Montagné, Ray Charles et alors… le troisième… le troisième…

Stevie Wonder, Amadou et Mariam…
Ah oui… Amadou et Mariam, je les aime beaucoup…

Virginie Hocq ou presque, le 1/12, Namur.
Le 2/12, Marche-en-Famenne. Le 3/12, Huy.
Le 29/1, Mons.

Sur le même sujet
Plus d'actualité