Classic 21 rend hommage à Gilles Verlant

Olivier Monssens retrace sur Classic 21 le parcours aventureux de notre confrère et collègue disparu voici neuf ans.

Gilles Verlant
© BelgaImage
Diffusion les 19 et 26 mars à 12h00 sur Classic 21

Pour nous, c’était le nouveau messager du rock”, témoigne Marka dans ce passionnant hommage rendu par Olivier Monssens à Gilles Verlant dans deux émissions de Radio Caroline, sur Classic 21. Et il faut bien deux heures pour retracer le parcours de cette figure médiatique francophone qui fut l’un des premiers à sortir la culture pop de l’underground pour la confronter à un public généraliste. Animateur télé en ­Belgique et en France, auteur de la biographie ultime sur Serge Gainsbourg (Gainsbourg, toujours disponible en Poche), chroniqueur pour les pages musicales de (Télé)Moustique, romancier, fondateur du label Scalp Records, organisateur de concerts, Gilles Verlant nous a quittés trop tôt – et trop bêtement, en chutant dans l’escalier de son domicile parisien – en 2013.

Olivier Monssens, qui l’a bien connu, choisit la chronologie pour évoquer ce parcours aventureux. Les témoignages de ses proches vont tous dans le même sens. Gilles était un passionné: de musique, des médias, de la vie… Mélange d’intelligence, de pertinence, d’impertinence (on redécouvre ici une interview de Queen où il reproche au groupe de faire toujours le même ­disque), le style Gilles Verlant a fait école. Mais, plus rare dans la profession et surtout dans cette génération, Gilles ajoutait aussi l’humilité dans son attitude et, comme chez son complice Antoine de Caunes, il n’oubliait pas d’être drôle. Pour illustrer son récit fouillé, Olivier Monssens exhume des archives incroyables, comme la rencontre avec Serge Gainsbourg, la première interview belge de Bono, “le chanteur d’un groupe irlandais prometteur” ou un débat filles vs garçons pour l’émission Tempo que le jeune Gilles avait animée au milieu des années 70. Du #MeToo avant l’heure. Pour le 10e  anniversaire de la disparition de Gilles Verlant, on espère un documentaire télé d’un aussi bon niveau.

Sur le même sujet
Plus d'actualité