Et la terre s’ouvrit une dernière fois: un documentaire puissant

Des centaines d'objets permettent de situer l'emplacement du camp d'extermination de Sobibor dans ce qui est redevenu une forêt silencieuse.

Et la terre s'ouvrit une dernière fois
Et la terre s’ouvrit une dernière fois

Au milieu des sapins de la forêt polonaise de Sobibor, des archéologues s’affairent à la hâte. Sur leur chantier, se dressait autrefois le camp d’extermination faisant partie de l’opération Reinhard. Avant de partir, les nazis ont tout rasé. C’est pour ça que le travail de fouilles est si important.

Chaque bout de métal, chaque pièce de monnaie, chaque broche à cheveux arrachés à la terre sont une pierre de plus dans la construction du souvenir. À travers ce chantier, le documentaire interroge le travail de mémoire sur la Shoah sans témoins mais par ces lieux et ces objets.

Et la terre s’ouvrit une dernière fois – France 3 – 23h25

Sur le même sujet
Plus d'actualité