Montand, acteur et chanteur engagé

Après le Festival de Cannes, c'est au tour de France 3 de dévoiler un magnifique documentaire sur Yves Montand.

Montand, acteur et chanteur engagé
Diffusion le 14 octobre à 21h05 sur France 3

Diffusé pratiquement pile un siècle après la naissance de Montand – c’était le 13 octobre 1921 – et quelques semaines avant les trente ans de son décès (le 9 novembre 1991), ce documentaire a été confié à un rodé du genre, Yves Jeuland.
Après Un Français nommé Gabin en 2017 ou Charlie Chaplin, le génie de la liberté en 2020, le réalisateur a retracé la carrière d’Ivo Livi, le nom originel de l’acteur-chanteur.

À deux ans il a fui avec sa famille l’Italie fasciste pour Marseille. Fan absolu de l’acteur et du chanteur depuis un album offert par ses parents à la Noël 1981 – soit il y a tout juste quarante ans, décidément… -, Jeuland s’était toujours promis: “Comme on ne touche pas à son idole, jamais je ne ferai de film sur lui! Mais chassez le naturel, il revient toujours au galop”…

L’avantage d’un film imaginé par un admirateur de la première heure – ado, l’auteur a même questionné son idole sur France Inter -, surtout lorsque celui-ci arrive à rester professionnel et donc neutre, c’est la chance d’obtenir un résultat original. Et en effet, car au-delà des évocations ou des rappels des principaux événements connus qui ont jalonné la destinée de cet artiste complet, ce Montand à est nous recense plusieurs entretiens rares voire totalement inédits. Et même pour la première fois un extrait d’Un matin comme les autres, un petit film où le comédien donnait la réplique à une future actrice oscarisée (Simone Signoret). Une femme avec qui il partagera trente-six ans de vie.

C’était juste avant que la notoriété de l’interprète des Feuilles mortes ne dépasse les frontières de son pays d’adoption. Vu son militantisme politique, beaucoup l’imaginèrent même président de la France. Aussi sérieusement que brièvement, d’ailleurs…

Sur le même sujet
Plus d'actualité