Propagande, les nouveaux manipulateurs

Comment le laisser-faire sur les réseaux sociaux permet aux nationalismes populistes de propager la haine et le mensonge. Enquête aux Etats-Unis, en Inde, au Brésil et en Italie.

Propagande, les nouveaux manipulateurs
Diffusion le 5 octobre à 20h50 sur Arte

On nous ment. Partout où l’on clique, partout où l’on scrolle et partout où les médias nous bombardent d’infos sans vraiment les vérifier. Nouveaux ingénieurs du chaos, les réseaux sociaux sont devenus de puissants manipulateurs des temps modernes. On ne s’en est pas méfié assez vite.

On subit donc leurs assauts de toutes parts, comme le démontre Arte en faisant le tour de la question en quatre destinations: le Brésil de Jair Bolsonaro, l’Inde de Narendra Modi, l’Italie de Matteo Salvini et les inévitables États-Unis où plane encore l’ombre de l’empereur absolu du cyber-mensonge, alias Donald Trump. Voici comment les fondements des démocraties sont mis à mal par une propagande générale qui endort patiemment les cerveaux. et qui fait froid dans le dos.

Sur le même sujet
Plus d'actualité