Hypermarchés, la chute de l’empire

Quel avenir pour la grande distribution alors que ses recettes baissent et que les GAFA arrivent ? Tentative de réponse dans Doc Shot.

school material purchase in a department store | Achat de materiel scolaire en grande surface 27/08/2021

Diffusion le 30 septembre à 22h15 sur La Une

Le premier magasin Carrefour a vu le jour en 1963 en France. L’enseigne s’est ensuite installée en périphérie des villes avec sa promesse de consommation de masse et de prix bon marché. Aujourd’hui, il existe deux univers de la grande distribution: celui des enseignes qui fonctionnent en coopératives de magasins indépendants (Leclerc) et celui des groupes centralisés dont le modèle repose sur le gigantisme de l’hypermarché (Casino, Carrefour.)

Mais l’époque n’est pas vraiment aux sourires. Alors que ce sont ceux qui offrent les marges les plus importantes, les produits non alimentaires ont de moins en moins de succès dans les hypermarchés. D’où la nécessité de faire son chiffre sur l’alimentaire… où les marges sont beaucoup plus limitées. Dans ce documentaire, un gérant de magasins détaille ainsi l’obligation qu’il a de multiplier les efforts immenses sur les mécaniques promotionnelles et sur ses tarifs dans l’unique but d’attirer des clients. “On ne peut pas s’en passer”, commente celui qui assure dégager un bénéfice de seulement 50.000 euros chaque année.

Aujourd’hui, la grande distribution est assimilée à une sorte de déshumanisation du commerce”, ajoute Philippe Moati, professeur d’économie et cofondateur de l’Observatoire Société et Consommation. “Elle est associée à la surconsommation à un moment où l’on prend conscience des enjeux écologiques de notre modèle de consommation.” Les clients tournent donc plus facilement le dos à l’hypermarché et certains fournisseurs commencent à témoigner des méthodes peu conventionnelles, voire irrespectueuses, de certaines grandes enseignes pour obtenir des baisses tarifaires. Derrière, il reste à savoir si les habitués de la grande distribution parviendront à résister à l’arrivée des GAFA dans le game. Ou s’ils vont devoir baisser pavillon.

Sur le même sujet
Plus d'actualité