Adriana Karembeu et Michel Cymes vous aident à vaincre vos addictions

Comment supprimer ses addictions au tabac, à l'alcool ou aux écrans? En regardant la télé ce soir.

Michel Cymes, Adrian Karembeu

Diffusion le 28 septembre à 21h05 sur France 2

L’addiction numéro 1 dans le monde concerne le tabac: on estime qu’environ 1,3 milliard d’êtres humains sont totalement accros à la nicotine. Des chiffres rapportés par l’OMS, qui observe également que seulement 4 % des tentatives de sevrage aboutissent sans une aide extérieure efficace. Autrement dit, pour tous ceux que la clope excite un peu trop, un regard s’impose sur l’émission concoctée par Adriana Karembeu et Michel Cymes, qui se penchent sur les mécanismes, sournois et téméraires, de l’addiction.

Dans leur viseur, ne flotte pas uniquement l’odeur nauséabonde du tabac, mais aussi les effluves de l’alcool, les arômes du sucre, la lumière bleue des écrans, l’enivrante fumée du cannabis, l’odeur du sport ou le goût soyeux du café. On en passe, et pas qu’un peu. Car s’il y a bien des choses auxquelles notre corps succombe facilement, ce sont bien les drogues. La première question à se poser est d’ailleurs simple: pourquoi ?

L’émission de France 2 s’est notamment rendue aux États-Unis pour trouver la réponse. Parce que là-bas, au “pays des addictions”, les rouages de l’indépendance intéressent fortement les chercheurs. Tous sont unanimes: le plus compliqué, généralement, est de prendre conscience et d’assumer son problème. Après, vient la volonté de guérison, qui peut passer aussi bien par une prise en charge médicamenteuse que par des techniques plus insolites du genre hypnose, acupuncture ou même réalité virtuelle. De San Francisco à Los Angeles, miss Karembeu et docteur Cymes s’aventurent au cœur des cercles vicieux en décortiquant également les facteurs génétiques ou environnementaux qui peuvent diriger nos esprits du côté obscur. En bonus: des conseils facilement applicables dès ce soir. Après, vous éteignez votre télé, puis au lit. Demain vous appartient, comme on dit sur une autre chaîne.

Sur le même sujet
Plus d'actualité