Malgré les efforts, The Artist, la nouvelle émission de Nagui, continue de faire un bide

Les audiences, déjà basses au départ, de ce programme musical inédit continuent de baisser malgré de nombreux changements au concept.

Malgré les efforts, The Artist, la nouvelle émission de Nagui, continue de faire un bide
Déception pour Nagui. (Crédit: France 2)

Quelle émission a été la plus regardée ce samedi soir à la télévision française ? The Voice-All Stars, avec son jury hyper populaire et ses candidats de retour pour une seconde chance ? Ou The Artist, la toute nouvelle émission musicale de Nagui qui offre une scène en direct à des auteurs-compositeurs talentueux ?

Non, c’était « Les Mystères de l’École de Gendarmerie », le téléfilm de France 3 ! Mais The Voice est tout de même deuxième, avec 3,7 millions de téléspectateurs, soit 22,9 du public, ce qui n’est pas si mal.

Par contre, pour The Artist, c’est la gifle. Pour ce troisième épisode, ce format inédit ne dépasse, à nouveau, pas la barre fatidique du millions de téléspectateurs. Ils étaient 847.000 seulement à regarder ce programme. France 2 derrière France 3 et TF1, mais aussi derrière M6 et France 5, c’est assez inhabituel.

Même la première émission n’avait pas réussi à attirer les curieux avec ce pourtant tout nouveau concept. Depuis Nagui et son équipe font des efforts pour attirer le public, mais rien n’y fait.

Echec assumé

L’animateur est d’ailleurs bien conscient de ce bide et l’assume complètement. Mais il ne veut pas abandonner pour autant. Il en a même parlé en vidéo sur son compte Instagram sans langue de bois. « Vous étiez près d’un million à regarder The Artist. Ça fait 60 Bercy pleins à craquer, c’est génial pour des artistes pas encore connus […], mais pour la télé, ce n’est pas super bon », expliquait-il, après la deuxième émission.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Nagui (@naguiiiiiii)

Pourtant, le programme était une création 100% inédite. C’est la première fois que des auteurs-compositeurs, et non pas seulement des interprètes, peuvent se produire en direct en prime time à la télévision française. À la clé, pas d’argent, mais un concert retransmis sur France Télé, un passage dans Taratata et un partenariat pour une tournée. C’est aussi une des rares émissions où les votes des spectateurs ne sont pas surtaxés. « C’est que de la création, ça n’a jamais été fait. Et il y a peut-être une raison », commentait Nagui sur Instagram. « C’était risqué, mais assumé. »

En effet, après la première émission, les critiques étaient nombreuses : trop d’artistes, trop de reprises alors que le concept met en avant les auteurs-compositeurs, un système de vote pas assez clair…

Dès la semaine suivante, cela a été réorganisé. La moitié des candidats seulement s’est produite avec des œuvres originales, tandis que chaque membre du jury leur attribue une note. Ensuite, la moyenne du jury et des votes du public donnent un score sur 100. Et les trois derniers sont éliminés.

Une version qui a été mieux reçue selon Nagui. « D’après vos commentaires, elle est bien meilleure que la première, merci pour ces compliments », a-t-il déclaré en vidéo. « Mais j’ai l’impression que vous n’êtes pas très nombreux à avoir vu cette émission. »

Des stars en plus

Dès lors, ce samedi soir, The Artist a joué la carte des stars populaires dans le jury. Exit la directrice artistique Élodie Mermoz et le programmateur d’émissions musicales Emmanuel Virot, et place aux bien plus vendeurs Bénabar, Pascal Obispo et Gaëtan Roussel. Avec, en plus, en invités, les Black Eyed Peas.

Cela n’a pas empêché les audiences de continuer à baisser. Même pendant l’émission, Nagui plaisantait à ce sujet. En parlant de la chanson d’un des candidats, il a commenté : « Il y a une ligne dans cette phrase qui me va extrêmement bien en ce moment : au moins, j’aurai essayé ! Je vais suivre ton conseil. Au moins on aura essayé ».

Ou encore lorsqu’il parle du titre du dernier album de Bénabar, intitulé « On ne lâche pas l’affaire », il lui dit : « Tu ne peux pas savoir à quel point cette phrase a une résonance particulière dans ma tête ! On ne lâche rien et on ne lâche pas l’affaire ».

Quel avenir ?

À quoi va ressembler l’émission samedi prochain, si elle est encore programmée ? La chaîne s’était dite « fière de donner à voir du talent show sur le service public » et devrait donc diffuser les 6 émissions prévues, mais probablement en continuant d’ajuster la mécanique du programme.

D’ailleurs, Nagui a déjà annoncé des modifications. Samedi prochain, les artistes se produiront en face à face et seul le public décidera de l’issue du duel. Le jury va lui aussi continuer de changer  avec cette fois Jean-Louis Aubert, Joyce Jonathan et La Grande Sophie.

Ni France Télévision ni l’animateur ne semblent vouloir baisser les bras afin de donner une belle place télévisuelle à la création musicale, mais encore faut-il que les spectateurs soient au rendez-vous pour que ces artistes en devenir en profitent.

Sur le même sujet
Plus d'actualité