Les Red Flames remontent sur le terrain

Ce soir, face à l'Albanie, la Belgique doit confirmer son statut d'équipe montante du foot féminin.

Les Red Flames remontent sur le terrain
Tessa Wullaert (9) of Belgium and Heidi Ellingsen (9) of Norway pictured during a Womens International Friendly game between Belgium , called the Red Flames and Norway at Koning Boudewijnstadion in Brussels , Belgium. Photo Sportpix.be / SPP

Diffusion le 21 septembre à 20h20 sur Tipik

Cette campagne de qualifications est peut-être la plus importante de l’histoire de notre équipe féminine de football. Une équipe qui a fortement progressé ces cinq dernières années: participation à l’Euro 2017, campagne prometteuse en qualif pour la Coupe du monde 2019 (mais à la résolution frustrante avec une élimination en barrage) et une nouvelle qualification pour l’Euro qui aura lieu l’an prochain.

Le regard à nouveau rivé vers la Coupe du monde, 2023 cette fois, nos Red Flames n’ont jamais semblé aussi proches du niveau qui les emmènerait, enfin, vers une participation à la plus belle des compétitions.

Les joueuses menées par Ives Serneels et iconisées par l’Anderlechtoise Tessa Wullaert, ont prouvé ces derniers mois qu’elles pouvaient plus que rivaliser avec les équipes du subtop mondial. Elles ont notamment battu le Portugal, la Suisse ou le Nigeria, des pays qui ont intégré les filles à leur culture foot bien avant nous. S’ils nous ont longtemps servi d’exemples, on peut aujourd’hui les regarder dans les yeux. Mais il reste encore du travail pour tutoyer les plus grandes nations. On l’a notamment vu avec les récentes défaites (voire dérouillées) face aux Pays-Bas, à la Norvège, à l’Allemagne ou aux immenses Américaines.

Bref, la Coupe du monde australo-néo-zélandaise de 2023 doit constituer l’apogée de ce qui est, chez les filles aussi, notre génération dorée. Participer pour la première fois à une Coupe du monde et étaler notre progression en mondovision permettrait d’éveiller encore davantage la passion des plus jeunes. De quoi, à terme, faire de la Belgique une nation qui compte vraiment sur la carte du football féminin. La route a commencé vendredi dernier en Pologne et continue ce soir face à l’Albanie, un adversaire plus qu’abordable.

Sur le même sujet
Plus d'actualité