Affaires sensibles s’installe en télévision

Spécialisée dans le traitement des événements marquants de l’histoire contemporaine, l’émission de France Inter trouve désormais sa place en télévision.

Affaires sensibles s’installe en télévision

Diffusion le 20 septembre à 23h05 sur France 2

La voilà enfin à l’écran. Après sept années passées sur France Inter à faire entendre sa voix si personnelle – parfois à la limite de l’excès théâtral, toujours prenante – Fabrice Drouelle va montrer sa petite bobine en télévision. C’est le résultat d’une association entre la radio publique, France Télévisions et l’INA, qui permet à Affaires Sensibles, cette émission spécialisée dans les événements marquants de l’histoire contemporaine, de prendre un nouvel envol.

Affaires sensibles, c’est avant tout une narration: celles des faits, divers ou historiques, que Fabrice Drouelle déclame avec éloquence et de multiples détails d’atmosphère ou de décor. De quoi permettre à l’auditeur de se projeter dans un événement politique dont on ne connaît bien souvent que les grandes lignes, moins les coulisses. Affaires sensibles, c’est aussi un lien avec l’actualité, via la rencontre d’un spécialiste, qu’il vienne d’écrire un ouvrage sur le sujet ou qu’il en analyse les impacts et incidences sur la période actuelle.

Illustrée par des archives, diffusée une fois par mois, Affaires sensibles entend s’attaquer à la mort de Khadafi, l’assassinat du juge Borrel, l’attentat du Drakkar au Liban ou encore à l’affaire Benalla. Dans ce premier épisode, Drouelle s’intéresse aux élections présidentielles de 1995 en France. Cette année-là, Jacques Chirac devient président de la République pour la première fois en battant notamment le Premier Ministre Édouard Balladur au premier tour. Récemment, des révélations ont mis au jour des versements douteux en liquide et surtout une manipulation invraisemblable qui a amené le Conseil constitutionnel à valider les comptes de campagne, alors qu’il n’aurait jamais dû le faire. Des éléments suffisants pour faire remonter à la surface une affaire qui n’a pas fini de poursuivre ses protagonistes.

Sur le même sujet
Plus d'actualité