Demain nous appartient, le 1000e épisode

Ce soir en exclusivité sur la Une et demain sur TF1, Demain nous appartient fête sa 1000e intrigue et son nouveau générique signé Vianney. Depuis son lancement à l’été 2017, la série trône en tête des audiences de l’access prime time. Explications.

@ TF1

Lancer un feuilleton quotidien était un pari vraiment risqué pour TF1. D’une part parce que la case choisie était traditionnellement réservée aux jeux sur la chaîne privée. Et surtout parce que les téléspectateurs avaient déjà leur série de fin de journée avec Plus belle la vie, qui fêtera fin septembre ses 17 ans d’antenne. Pourtant, le public a très vite accroché. Et les audiences se sont envolées. Aujourd’hui, sur TF1, Demain nous appartient attire 3 millions de téléspectateurs tandis qu’il oscille entre 150 et 200.000 sur La Une. Et les chiffres en replay sur Auvio sont excellents avec 17.000 vues en moyenne par épisode. 

Plusieurs raisons se cachent derrière ce succès populaire. On soulignera en premier lieu l’importance du casting. Dès ses débuts, pour asseoir sa visibilité, la production mise sur Ingrid Chauvin et Alexandre Brasseur, deux noms bien connus du petit écran. À leurs côtés, on retrouve Charlotte Valandrey, Anne Caillon, Lorie Pester, Catherine Allégret … Et de parfaits inconnus qui vont véritablement se révéler comme le jeune Clément Rémiens. Engagé dans la série juste après la fin de ses études théâtrales, il va séduire à la fois le public et les producteurs. Par la suite, il remportera Danse avec les stars, tournera la minisérie Pour Sarah et sera la tête d’affiche d’Ici tout commence, le spin-off de Demain nous appartient. Un casting qui n’est pas figé. Certains, à l’image de Maud Baecker, disparaissent quelques mois avant de revenir au premier plan, tandis que d’autres, parfois contre leur volonté, comme Linda Hardy, quittent définitivement la ville de Sète et ses plateaux de tournage. Des absences palliées par l’arrivée de nouveaux personnages, incarnés par d’autres personnalités bien connues des téléspectateurs. Après l’arrivée de Kamel Belghazi (Section de recherches, Une famille formidable), on attend ces prochaines semaines Jennifer Lauret (Julie Lescaut, Une famille formidable), Xavier Deluc (Section de recherches), Emmanuel Moire… Et, dernière surprise de la rentrée, Victoria Abril fera elle aussi son entrée dans la grande famille sétoise dans le rôle de Rebecca, une ancienne chanteuse et grand-mère de Maud et Camille, les filles du procureur Meffre. 

Comme ses concurrentes, la série intègre aussi les grandes thématiques de société à ses scénarios. Tous les sujets ou presque ont été abordés: la grossesse chez les adolescents, le combat écologique, les violences conjugales, la transidentité, le handicap, l’homosexualité… Un miroir de la société utile, comme le souligne Ingrid Chauvin dans une interview accordée à TF1: ”J’entends souvent que l’on permet de délier les langues dans certaines familles et de parler de sujets parfois un peu tabous ou que des parents ne sauraient pas comment aborder avec leurs enfants. Offrir du divertissement tout en permettant de soulever des sujets importants est très intéressant. Régler des problèmes, faire du bien, avertir, prévenir… Demain nous appartient reste une série multigénérationnelle qui s’adresse autant aux jeunes qu’aux plus âgés”. – Et il suffit de voir les fans qui envahissent les rues de Sète pour finir de s’en convaincre.

Ce qui vous attend

Le pitch de ce 1.000e épisode reste un secret bien gardé. TF1 nous promet un scénario explosif où il sera question d’une prise d’otage dont les conséquences se feront ressentir longtemps. Une arche narrative fatale à un personnage? Rien ne permet de l’affirmer pour l’instant. Ce qui est certain, c’est que deux figures emblématiques vont prochainement quitter la scène. Sortie de prison, Morgane (Marie Catrix) vit très mal son retour à Sète et décide de partir vivre à l’étranger. Où va la suivre sa compagne Sandrine (Juliette Tresanini). Cette dernière sera cependant présente dans les épisodes diffusés à l’automne.

La une/TF1 du lun. au ven. 18h40/19h10

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité