La série du jour : The Walking Dead

La saison 11, qui débute ce soir, mettra le point final à la série telle qu’on la connaît. Reste à fermer la porte en beauté.

Walking Dead @Prod
Diffusion le 23 août à 20h30 sur Be1

L’ultime salve de Walking Dead comportera 24 épisodes, diffusés en trois fournées de huit (les suivantes sont attendues à l’automne et au printemps)… Un rythme confortable, vu l’ampleur de l’univers et le nombre de personnages, qui devrait nous éviter de passer chaque épisode à clôturer des histoires à la hâte façon Game of Thrones. Pour sa troisième saison, la showrunneuse Angela Kang, dont l’arrivée a sauvé la série du marasme, se permet d’apporter encore de nouveaux développements et de nouveaux lieux au mode post-apocalyptique.

Nous n’avons, à l’heure où l’on écrit ces mots, pu voir que les deux premiers épisodes. Malgré tout, les grandes lignes sont déjà très perceptibles: la série mélange, à son habitude, scènes d’action tendues, exploration, rencontres, survie et psychologie de ses (anti)héros. Si l’on n’échappe pas aux longs dialogues, on note un vrai travail sur le rythme, l’image, la façon de filmer, qui dynamise l’ensemble et nous évite les travers récurrents de Walking Dead (l’absence de Rick n’est pas pour rien non plus).

Au niveau intrigue, on démarre sur Alexandria. En ruines, la ville tente de se reconstruire, mais elle a besoin d’aide, surtout qu’après les Chuchoteurs, un nouveau groupe, les Reapers, menace sa survie. Des survivants ont décidé de partir, en quête de ressources. Daryl et Carol, inévitablement, mais aussi, drôle de tandem, Maggie et Negan. La confrontation tant attendue ne peut qu’avoir lieu entre la veuve et l’assassin… L’expédition tentée par Eugene, Ezekiel et Yumiko (rejoints par le génial personnage de Princesse, très fidèle aux comics) rencontre, enfin, l’armée du Commonwealth. Avec ses soldats en armure façon Stormtroopers, cette organisation pas franchement farce regroupe des milliers de survivants et a clairement réussi à garder un plus haut niveau de vie et de technologie. C’est ça, le monde d’après? Wait and see… En sachant qu’on nous promet un final “explosif”.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité