Le Télévie fait peau neuve

Nouveau logo, nouveau slogan, bref, nouvelle identité, plein de changements pour cette 33e édition.

Oubliez

Trente-deux ans après sa création, le Télévie dévoile sa toute nouvelle image. Philippe Jaumin, coordinateur général, révèle la raison derrière ce changement : « Nous voulions énergiser l’image du Télévie, lui donner un nouveau souffle. Il était important pour nous de l’inscrire dans son temps. » Le but principal étant de toucher un public plus jeune, tout en honorant les donateurs actuels. « On sait ce que ça représente pour eux. C’est une évolution, pas une révolution », ajoute-t-il.

Nouveau logo…

Et on le ressent bien. Du moins pour le logo. Télévie fait le choix de garder son cœur rouge emblématique. Celui-ci se vêtit d’une nuance de rouge plus chaude et d’une nouvelle police de caractère. « Quand on cherche « Télévie » sur Internet, on tombe toujours sur du rouge et du blanc. Alors pour le coup, on a voulu transmettre des couleurs plus chaleureuses, accueillantes. Car au fond, c’est ce qu’est le Télévie » explique Philippe. On retrouve donc un fond où le rouge, le jaune, le mauve et le rose sont mélangés.

… Nouveau slogan…

Mais là où le Télévie innove le plus, c’est avec son nouveau slogan. Oubliez « Faisons gagner la vie ». À présent, ce qui compte, c’est tout donner. D’après Philippe Jaumain, ça a été une évidence. « Ce mot est au cœur du Télévie parce que, oui, on donne de l’argent. C’est le but premier qui fait avancer la recherche. Mais on se rend compte qu’on donne bien plus que ça : on donne de soi, du sourire, de la force… ». Puis, il faut avouer que c’est plus simple à transformer en hashtag, comparé à « faisons gagner la vie », qui est long et un peu vieillot. « Tout donner sont deux mots intergénérationnels. Il y a à la fois une dimension émotionnelle et physique, qui se décline à l’écrit comme à l’oral », justifie Philippe.

… Mais aussi nouveau programme

En plus d’opter pour une nouvelle identité visuelle, le Télévie compte innover dans sa programmation. Cette 33e édition durera une semaine au lieu d’une soirée. Le compteur sera lancé le 12 et se clôturera le 18 septembre. Avec la crise du coronavirus, il faut se réinventer. Alors, tout au long de cette période, plusieurs événements seront organisés. Le 17, pianistes amateurs et professionnels sont appelés à participer un marathon de piano qui durera 30 heures sans s’arrêter. Jill Vandermeulen et Michel Miraglia seront présents pour soutenir le projet.

Toujours le 17, Ludovic Daxhelet entreprendra un voyage à pied de Bruxelles à Marche-en-Famenne, dans le cadre de l’opération Télévie en Marche. Il partira le vendredi soir de la RTL House pour rejoindre le WEX de Marche-en-Famenne sans dormir et avec son sac à dos. Son but sera de remplir son sac avec le plus de dons possible pour arriver juste à temps pour la soirée de clôture. Il passera par Rixensart, Louvain-La-Neuve, Gembloux, Namur, Hamois.

En attendant, dès demain vous pourrez participer à d’autres événements comme  les « Cyclos du Cœur ». Trois parcours de 100 bornes, en forme de cœur, vous seront proposés. Il sera possible de les faire dans les provinces du Brabant, de Namur et du Hainaut. En plus de ces trois parcours, le 28 août ce sera le « Motivation mille bornes » avec Jean-Michel Zecca, une balade fléchée de 100kms sur les routes de Liège-Bastogne.

Si vous êtes plus intéressés par la comédie que le sport, Kev Adams vous retrouve le 25 août à la Citadelle de Namur, sur le site des Solidarités, pour le « Télévie en rires ».

Pour rappel, c’est Julien Doré qui est le parrain de cette édition consacrée à la musique. Les organisateurs espèrent dépasser le record de 10,5 millions d’euros récoltés. Reste à voir s’il sera possible d’accomplir l’exploit, vu la pandémie et les inondations qui ont touché notre pays.

Plus d'actualité