Si les murs de Windsor pouvaient parler

Incursion dans les couloirs de Windsor, à la découverte de l'histoire de la monarchie british.

@prod
Diffusion le 17 août à 21h05 sur France 2

Stéphane Bern connaît parfaitement la recette pour fasciner son public: une large dose d’histoire, des anecdotes inattendues, quelques images inédites et des témoignages d’experts. Un mélange qui fonctionne encore mieux quand le sujet concerne la famille royale britannique, oh combien fascinante. Il en explore l’histoire à travers son refuge, le château de Windsor. Un édifice dont la construction a débuté au XIe siècle et qui a accueilli tous les rois et reines depuis, d’Henri VIII à Elizabeth II. Pendant la première partie de l’émission c’est le château lui-même qui est à l’honneur. On apprend qu’avec ses 52.000 m² habitables, il est le plus vaste au monde encore habité aujourd’hui.

On découvre pêle-mêle l’évolution de son architecture, les sommes hallucinantes engagées pour le restaurer après le terrible incendie de 1992 (quarante millions d’euros pour la charpente du St George’s Hall), les nombreuses œuvres d’art qu’il recèle, comme ce portrait de Charles 1er signé van Dyck. Des métiers insolites sont également pointés comme le maître horloger, chargé de veiller au bon fonctionnement des 450 horloges que compte l’édifice. Ensuite, sur un mode plus classique, Stéphane Bern retrace l’histoire, grande et petite, de la famille royale, qui a choisi en 1917 de mettre de côté le patronyme royal Saxe-Cobourg pour le remplacer par Windsor – le sentiment antigermanique était tel, à l’époque, que le roi George V préférait insister sur la lignée britannique que sur ses racines allemandes. Sans souci de chronologie, le document se focalise sur Elizabeth II et les siens. Des confessions de Diana à la BBC aux orteils de Fergie léchés au bord d’une piscine, tous les scandales qui ont fait vaciller la couronne sont évoqués sans y apporter d’éclairage inédit. C’est dommage.

Sur le même sujet
Plus d'actualité