Dans les coulisses de 39-45

De retour pour une deuxième saison de huit épisodes, la série anglaise War Factories continue de s’intéresser aux dessous de la Seconde Guerre mondiale.

War Factories S2Ep3 (c) Alamy
Diffusion le 10 août à 20h40 sur Histoire

 

Paradoxe. Bien que sur l’échelle du temps, on s’éloigne – fatalement – de la Deuxième Guerre mondiale, celle-ci n’a jamais été aussi présente et diversifiée en documentaires, la série Apocalypse constituant le porte-drapeau du genre. Plutôt que de miser sur les derniers perfectionnements technologiques, War Factories table, elle, sur “des histoires dans l’Histoire” méconnues. En mai, les huit premiers épisodes nous ont montré par exemple des démantèlements d’usines par les Nazis ou d’étranges guerres secrètes que se livraient les fabricants d’armes.

Cette deuxième salve consacre plusieurs épisodes aux stratégies de célèbres constructeurs d’automobile, (Fiat, Volkswagen – ce mardi -, et Mitsubishi). L’autre inédit de la semaine aborde, lui, la course au nucléaire américain, dopée par le conflit mondial. Si, de façon classique, l’ensemble de ces documentaires est alimenté par des images d’archives et des témoignages d’experts, on pointe une évolution, en phase avec l’époque: la place de la femme, de plus en plus régulièrement évoquée, tant au sein des sujets que pour commenter ceux-ci, plusieurs historiennes étant de la partie.

En plus de sa diffusion sur la chaîne Histoire – qui participe même à la production – cette série a d’ores et déjà été achetée par la Chine et de nombreux pays européens. Janice Strangward (de Wag, la société à la tête de War Factories) a récemment déclaré: “Puisque les téléspectateurs du monde entier continuent à être intrigués par les subtilités autour de ces six années de guerre, on a de bonnes raisons pour continuer à produire ces histoires”. C’est donc sans surprise qu’une troisième saison – de six épisodes – est en préparation.

Plus d'actualité