Catherine Jacob: “Mon personnage cache un lourd secret”

L'actrice a rejoint le casting de Demain nous appartient et incarne le personnage de Brigitte Daunier,  une retraitée qui s’est installée à Sète avec son mari pour se rapprocher de ses enfants à qui elle a trop longtemps caché des choses.

@ TF1

Qu’est-ce qui vous a décidé à rejoindre Demain nous appartient
J’ai connu DNA via mon agent Laurent Savry qui avait déjà des acteurs dont Alexandre Brasseur. Je ne regardais pas trop la fiction car cela ne correspondait pas à mes horaires, mais je m’y suis intéressée quand j’ai su que j’y participerais. Je ne sais pas combien de temps je vais rester mais a priori mon personnage aura d’autres intrigues… 

Qui est votre personnage de Brigitte Daunier? 
C’est quelqu’un d’assez sombre et réservée qui partage un lourd secret avec son mari. Elle est un peu dépressive et son fils sent bien qu’il y a un problème et des non-dits. Sa fille Bénédicte, qui revient d’un tour du monde, perçoit elle aussi ces placards secrets. En réalité, il y a eu un accident qui a eu une double conséquence dans leur vie de famille. Avec Francis Perrin, qui interprète mon mari, on fait une sorte de brouillage artistique pour ne pas avoir à dire les choses, mais la parano du fils n’est pas justifiée. Ce lourd climat familial va heureusement changer par la suite. 

Connaissiez-vous le rythme d’une série quotidienne? 
Non, c’est un exercice très particulier. Il faut beaucoup de souplesse et se mettre vite à la page parce que les textes arrivent huit jours avant. On a des répétitrices qui viennent nous faire travailler le texte à blanc sans jouer. Au théâtre, on appelle ça une italienne. Sur le plateau on n’a plus le temps de rien. Cela demande une grande préparation parce que ça va très vite. 

Comment s’est déroulé le tournage avec Francis Perrin? 
Francis et moi avons la chance de très bien nous entendre. On a donc aussi beaucoup répété nos personnages en amont. Je l’avais rencontré il y a deux ans pour un épisode de la série Mongeville (diffusée sur France 3 – NDLR). On se vouvoie dans la vie mais juste pour rigoler, c’est plus mignon. Les gens ne comprennent pourquoi on se vouvoie alors que nos personnages se tutoient, mais c’est notre petit jardin secret. – A.M.

Mamy fait de la résistance

Comme Véronique Jannot ou Frédéric Diefhental avant elle, Catherine Jacob a répondu favorablement à l’appel de Demain nous appartient. En septembre, c’est le chanteur Emmanuel Moire qui fera ses grands débuts dans la saga quotidienne. Une fiction qui permet des allers et retours pour avoir d’autres projets en parallèle. C’est ce qui a séduit Catherine Jacob. “J’ai tourné l’an dernier dans Hortense sur France 2 et puis en octobre 2020 Martin Lamotte m’a appelé pour me proposer Papy fait de la résistance au théâtre. On a répété quatre heures par jour depuis janvier. On reprend cette adaptation le 4 septembre au Théâtre de Paris. C’est forcément différent mais il y a une partie de l’intrigue que tout le monde connaît au cinéma avec Madame Bourdelle et l’immeuble réquisitionné par les Allemands sans oublier la dernière fille qui ramène un aviateur anglais. On ne bride pas l’humour et on peut se lâcher comme dans les années 80. On n’a peur de choquer et il y a quand même une croix gammée sur scène.
 

Sur le même sujet
Plus d'actualité