La série du jour : Jugée coupable

Le temps d'avaler un jus de fruit, Lola apprend qui est sa mère et les circonstances de son meurtre.

Jugée coupable
Diffusion le 25 juillet à 20h45 sur La Une

 

Les deux premières séquences de cette série présentent quelques similitudes. Les deux protagonistes aussi, cela dit. D’un côté, Manon Jouve : engagée sur la route qui longe la plage de Port-Blanc, et le lieu-dit de la Roche Percée, elle marche d’un pas décidé avant d’être rapidement prise en charge par un automobiliste. De l’autre côté, et surtout 25 ans plus tard, Lola Morand emprunte cette même voie en voiture pour se rendre à un entretien d’embauche dans un hôtel de la région. Une route-« tournant » dans la vie de ces deux femmes, puisque la première sera assassinée quelques heures plus tard et que l’autre va voir son destin basculer une fois arrivée à l’hôtel, quand elle apprend qu’il n’y a jamais eu d’entretien d’embauche prévu ce jour-là. En quittant les lieux, contrite, Lola reçoit un message de son soi-disant interlocuteur hôtelier. « Tu devrais aller au café du port, lire le journal du jour. Ca devrait t’intéresser. » Sur place, la jeune femme tombe sous le choc. En quelques minutes, elle apprend que la femme en Une du journal est sa mère, qu’elle a été assassinée et que son meurtrier court toujours.

Débute alors une enquête trépidante dans un climat de vengeance, entre meurtres et histoires enfouies. Ignorant tout de son passé, Lola fait brusquement face à la réalité, mais une réalité biaisée dont elle tente comme elle peut de rassembler les pièces du puzzle pour en savoir plus sur le passé de sa mère et l’existence de son père. Divisée en six épisodes, la série est portée par Garance Thenault (Lola/Manon), aperçue dans Plus Belle la vie, Pierre-Yves Bon (Capitaine Clément Neuville) ou encore Aurélie Vaneck (Gaëlle). Jugée coupable dispose de quelques ingrédients convaincants, à savoir l’intrigue, le fil narratif tissé entre passé et présent et le cadre accidenté de l’histoire, près de Vannes, dans le Morbihan.

Plus d'actualité