Le combat de Masih Alinejad

Portrait d’une journaliste luttant contre le port obligatoire du voile et le totalitarisme en Iran.

À visage dévoilé
Diffusion le 21 juillet à 23h40 sur Arte

 

Quand Masih Alinejad reçoit chez elle la réalisatrice iranienne Nahid Persson pour tourner un documentaire sur elle, elle apparaît tout sourire et semble complètement épanouie. Mais qu’on ne se trompe pas : la vie est loin d’être facile pour cette journaliste militante. Elle a été contrainte à s’exiler à New York après avoir critiqué l’obligation du hijab en Iran. Une résistance qui l’a rendue célèbre et cette notoriété n’a fait que croître lorsqu’elle a lancé sur les réseaux sociaux les mouvements “My Stealthy Freedom” (”ma liberté furtive”) puis “#WhiteWednesday” pour que les Iraniennes osent retirer le voile en pleine rue.

C’est son combat, mené depuis New York, que l’on suit ici. Car aujourd’hui encore, Masih Alinejad ne cesse de recevoir des vidéos de femmes dévoilant leur chevelure malgré l’interdiction. Plus largement, les opposants au régime iranien passent par elle pour dénoncer les abus du pouvoir : de longs emprisonnements voire des exécutions pour avoir critiqué l’ayatollah, des meurtres de manifestants par des policiers, etc. La journaliste se charge ensuite de relayer leur voix dans les médias et sur les réseaux sociaux. Mais comme on le constate, cela n’est pas sans l’affecter. Elle est la cible de menaces des ultra-conservateurs chiites et elle voit un par un ses contacts soit finir en prison, soit mourir. Sa propre famille se déchire quand son frère est arrêté. Le documentaire est ainsi traversé par une question: doit-elle rentrer au pays pour résister sur place, ou rester à New York ? Ses partisans lui incombent de choisir la deuxième option, pour que leur voix ne cesse d’être entendue. C’est ce qu’elle fera.

À visage dévoilé est un portrait poignant, très émotionnel et instructif sur la brutalité du régime iranien. Une véritable fenêtre sur les tensions qui traversent la société iranienne.

Plus d'actualité