Aux origines d’Harry Potter

Plongée au cœur de la création de J.K. Rowling et de ses sources d'inspirations.

Harry Potter Origines Magie Prod
Diffusion le 15 juillet à 23h45 sur TF1

 

En 1990, lors d’un voyage en train, J.K. Rowling a une idée : elle va écrire l’histoire d’un petit garçon à lunettes. Six ans plus tard, elle publie Harry Potter à l’école des sorciers. Un premier roman tiré à seulement 500 exemplaires. C’était sans compter sur l’emballement. En cinq mois, au Royaume-Uni, le livre est vendu à près de 30.000 exemplaires. Un succès qui ne se démentira jamais et des chiffres qui donnent le tournis: les sept romans de la saga se sont aujourd’hui vendus à plus de 450 millions d’exemplaires dans 200 pays. Une réussite qui se poursuivra également au cinéma : l’adaptation en huit longs métrages reste à ce jour l’une des plus rentables.

L’une des composantes de ce succès planétaire réside dans la présence permanente de la magie. Même si elle est dotée d’une imagination presque sans limites, J.K. Rowling s’est inspirée de plusieurs traditions et superstitions populaires pour utiliser ses parchemins de sorts, pierre philosophale et autres. Des références qu’a présentées la British Library en proposant une exposition, Harry Potter, une histoire de la magie, sur laquelle revient le documentaire diffusé ce soir. Répartie sur plusieurs salles – chacune d’entre elles étant dédiées à une matière étudiée à Poudlard (Potions, Défense contre les forces du mal, Soins aux créatures magiques.) – on y découvre des manuscrits et objets historiques liés à la magie. Au cours de la visite – menée par J.K. Rowling elle-même – on découvrira par exemple que la mandragore était utilisée au Moyen Âge pour soigner les céphalées et la démence et qu’en raison de leurs formes anthropomorphes, ses racines avaient la réputation de pousser des cris lorsqu’elles étaient déterrées. Un voyage parfois déconcertant mais qui assurément vaut le coup d’œil.

Plus d'actualité