Quand les éléments menacent

Haut lieu du tourisme, le Var et sa nature sont menacés par les incendies et les inondations.

Sale temps pour la planète Prod
Diffusion le 14 juillet à 20h50 sur France 5

 

Le tourisme a changé de visage avec la crise du COVID, et notamment dans le Var. Le département français de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur connaît un succès aussi énorme qu’inattendu: il est classé en tête des réservations estivales en France sur Airbnb. En dépassant le jusqu’alors indétrônable Paris au passage. Les visiteurs s’y déplacent donc en masse, sans doute pour profiter de l’un des endroits les plus boisés de France métropolitaine mais aussi pour s’assurer des vacances variées, entre mer et montagne, entre villages provençaux et stations balnéaires. De quoi réjouir les Varois et leur économie ? En partie, certainement.

Malheureusement, cette nature préservée, alliée de choix contre le gaz a effet de serre, connaît des menaces croissantes. L’arrivée en masse de touristes, bien sûr. Mais pas uniquement. Car changement climatique oblige, les périodes de grandes sécheresses se multiplient et les risques de “méga incendie” augmentent, surtout dans les régions jalonnées de forêts comme le Var. Les pompiers se préparent à faire face efficacement à cette situation, en exploitant notamment un simulateur unique au monde. Un engin qui leur permet de ne pas mobiliser trop d’hommes ou d’appareils pour les exercices. Le feu n’est pas l’unique phénomène menaçant. Crues et inondations sont quasi annuelles dans le Var, cette dernière décennie. Particulièrement dans la vallée de l’Argens, l’une des plaines les plus fertiles d’Europe. Qu’à cela ne tienne, les habitants – agriculteurs et professionnels du tourisme – ont trouvé des astuces pour sauver leurs biens. Entre évasion et sonnette d’alarme, Sale temps pour la planète se penche sur un territoire fragile mais écologiquement précieux et sur les efforts de ses occupants pour le préserver.

Sur le même sujet
Plus d'actualité