La demeure de Jean d’Ormesson

Comme chaque année, France 5 nous emmène à la découverte des demeures ayant nourri le puissant imaginaire de ceux qui y ont vécu. Cette semaine, place à Jean d’Ormesson

Une maison un artiste Prod
Diffusion le 11 juillet à 22h35 sur France 5

 

On sait que les murs ont des oreilles. On sait moins qu’ils ont aussi des yeux pour ausculter la manière dont leurs hôtes s’imprègnent d’un lieu afin de penser, de créer, d’écrire, de façonner… ou d’errer. Dans cette nouvelle saison, l’émission visitera notamment les maisons de Jean Gabin, l’abbé Pierre, Pierre Cardin ou Louis Pasteur, preuve que la diversité reste la force du concept. Et pour ouvrir le bal, ce n’est ni plus ni moins que l’un des écrivains les plus appréciés de la francophonie qui se confie à titre posthume : Jean-d’Ormesson, qui disait justement que “chacun est prisonnier de sa famille, de son milieu, de son métier, de son temps”.

Où vivait cet académicien qui fut tour à tour patron du Figaro et président du Conseil de l’Unesco, auteur romanesque et écrivain historique, homme de droite et philosophe de gauche ? À vrai dire, il aimait vivre un peu partout, vagabondant dans les beaux quartiers des villes du monde afin d’en cueillir les humeurs. Il aimait prendre un avion pour Venise ou les îles grecques. Il adorait aussi se rendre en Corse, où il possédait un petit château estival pour se ressourcer et rédiger en silence. Mais il revenait toujours dans son vrai nid : son hôtel particulier de Neuilly où il a vécu durant plus d’un demi-siècle et d’où jaillit la moitié des mots de son œuvre. Un lieu chaleureux, soyeux, bourgeois mais pas trop, qui sert de fil conducteur à un portrait tout acquis à son éternelle sympathie. Son épouse Françoise, sa fille Héloïse, son ami François ou son cuisinier Olivier sont unanimes : cet homme-là savait vivre, aimer, rire et apprendre. Mais surtout, il savait continuer à s’émerveiller, alors que dès sa naissance, il avait déjà presque tout reçu.

Plus d'actualité