Incendies géants: enquête sur un nouveau fléau

Les incendies de forêts se répandent plus vite, plus fort, plus souvent. Que faire? Bonne question.

Incendies Arte
Diffusion le 6 juillet à 20h50 sur Arte

Ils sont parfois volontaires. Dans certains parcs, on met le feu aux arbres pour qu’ils puissent ensuite se régénérer. Et cette pratique, souvent mal interprétée sur les réseaux sociaux, participe sûrement à nous faire ressentir une grosse augmentation des incendies de forêts. Il n’empêche que ces dernières années, ces incendies se sont réellement multipliés. Et aux quatre coins du monde. On a tous encore en tête les vagues de chaleur et de sécheresse qui ont embrasé la Californie plusieurs années de suite, ou les feux dévastant régulièrement l’Australie. Mais on en croise aussi en Suède, au Portugal, en Grèce et même en Sibérie. À chaque fois, la même catastrophe naturelle.

Et parfois, une catastrophe humaine. Car la fuite de ces feux une fois qu’ils ont pris est une véritable course contre la montre. Les personnes piégées dans les flammes se comptent parfois par dizaines, par centaines. La situation est très inquiétante, et il n’y a rien de rassurant à l’horizon. Alors que chaque année, l’équivalent de six fois la France part en fumée (soit 350 millions d’hectares), les forêts du monde entier représentent des « bombes à retardement ».

C’est ce que l’on apprend, les yeux écarquillés de terreur, dans ce documentaire planétaire proposé par Arte. Les changements climatiques n’y sont évidemment pas étrangers. Entre la température qui grimpe sans cesse, les épisodes de sécheresse qui s’enchaînent et le peu de respect que l’on a pour ces forêts de plus en plus déboisées, il n’y a rien d’étonnant. Si l’on doit s’attendre au pire dans les années à venir, le phénomène n’est peut-être pas encore totalement irréversible. L’un des experts croisés dans le docu révèle « qu’il nous reste vingt ans pour agir« . Une rengaine souvent entendue et qui n’a jamais beaucoup ému les grands décideurs.

Sur le même sujet
Plus d'actualité