De Genius : Aretha au podcast Imagine, ça parle de ça: le meilleur du streaming à rattraper ce week-end

Vous cherchez des idées de films, de séries, de podcast ou de docus à découvrir ou à rattraper? Allez, suivez le guide.

@Adobe

@D.R.série Disney+

Genius: Aretha

Il fallait un peu de carrure et beaucoup de confiance en soi pour prétendre savoir interpréter Aretha Franklin. Cynthia Erivo possède tout cela et porte son personnage à bout de bras dans cette série – troisième de la collection Genius – consacrée à la vie et à la carrière de cette déesse de la soul. Plus qu’un simple biopic, Aretha retrace le chemin d’émancipation parcouru par une femme certaine d’avoir un don prêté par Dieu et d’être protégée de la violence du monde par son chant. Dans une Amérique où la ségrégation fait toujours loi, Aretha Franklin, fille de pasteur, est une enfant si douée qu’elle focalise toute l’attention lorsqu’elle chante à l’église. Son talent n’échappe pas à sa famille, et certainement pas à son père qui l’introduit dans le circuit gospel, première étape de la chanteuse dans le business de la musique. Aretha, c’est encore l’histoire d’une artiste qui, en dynamitant les cadres et les formats, bouleverse la soul. C’est donc l’histoire d’une révolutionnaire. – S.M.

@D.R.
série disney+

A Teacher

Une série qui nous dépeint sans fard la ”passion” d’un lycéen et de sa prof. Ce qui est fort ici, c’est qu’il ne s’agit pas d’un scénario d’amour impossible ou scandaleux comme on en a vu des brouettes dans les téléfilms ou les college dramas, mais d’une fiction d’aujourd’hui, qui propose une autre lecture des relations un peu vite dites “amoureuses”. Kate Mara, qui apporte toute son ambiguïté au personnage principal, insistait sur ce message lors de notre rencontre: ”Ce n’est pas juste une fiction croustillante sur un amour interdit. La série raconte effectivement leur rencontre et le jeu de séduction… Mais elle consacre toute sa seconde partie à ses conséquences, graves, sur les personnages. Ce n’est pas de l’amour qui les lie. C’est un cas d’abus de pouvoir d’une adulte sur un ado. On ne parle pas souvent de victimes masculines, qui doivent survivre à ce genre de situations”. – H.D.

@D.R.
série be à la demande 

#Martyisdead

Remarquée lors de la 48e Cérémonie des Emmy Awards où elle coiffa tout le monde dans une catégorie très prisée, cette série tchèque en 8 épisodes a démontré, s’il le fallait encore, que d’importants moyens financiers n’étaient pas forcément nécessaires à partir du moment où on avait une bonne idée. Dans ce cas précis, elle s’articule autour d’un père qui, attristé par le décès précoce de son fils de 15 ans, décide de suivre l’étonnante activité virtuelle ayant précédé sa mort, avec une série de mystérieuses vidéos. Profitant de son étroite collaboration avec des experts de la police et de la sécurité, la série scotche à tous les niveaux (interprétation, rythme, suspense, tonalité…), en abordant au passage des thèmes contemporains, comme la question cruciale du harcèlement en ligne. – D.H.

@D.R.
podcast spotify

Imagine, ça parle de ça

Après Les gens qui doutent et son conte de fées dans la série Il serait une fois, Fanny Ruwet lance un nouveau podcast, Imagine, ça parle de ça. Et c’est merveille. Du lourd de concept. L’humoriste nous invente en effet le résumé de bouquins… d’après leur titre. Un pur exercice de style grinçant, ciselé de mots d’aujourd’hui et d’esprit dans un format ramassé de 4 minutes, qui fera tilt à tout qui a sa ”pile de la honte” à côté du lit. On salue la sélection des romans, qui évite les poncifs et mélange les genres, nous donnant au passage l’envie de plonger dans les oeuvres originales, histoire de savoir ce qu’il y a dedans pour de vrai. Un plaisir littéraire mais pas que, dont le seul défaut est de ne pas (encore) comporter une centaine d’épisodes. – H.D.

Sur le même sujet
Plus d'actualité