La série du jour: Les Six

Cette série dramatique médicale aborde le passage de l'idéal à la pratique, entre doute et dilemmes.

Les Six Prod
Diffusion le 6 juin à 20h30 sur Betv

Le principe du don croisé, tout spectateur de New Amsterdam ou Grey’s Anatomy en a déjà entendu parler: il s’agit de réaliser une chaîne de dons d’organes (ici de reins). Il s’agit de réunir des donneurs incompatibles avec leurs proches, mais compatibles avec des inconnus, qui décident de s’entraider et de combiner leurs dons pour que chacun, au final, reçoive sa greffe.

Ici, on va suivre trois couples de donneurs/receveurs: un mari et sa femme, un ancien amant et son amour de jeunesse, une fille et son père. Ils forment la chaîne, les ”mousquetaires”, comme ils le disent. Et comme chez les héros de Dumas, un pour tous, tous pour un. Si un des maillons flanche, toute la chaîne se brise. Mais pourquoi cet équilibre fondé sur des décisions murement réfléchies flancherait-il? Pour les besoins du scénario, d’abord, évidemment. Ensuite, et c’est là l’intérêt de la mini-série, parce que si sur le papier on ne peut que consentir à donner de soi pour quelqu’un que l’on aime, lorsque l’échéance se rapproche surviennent forcément les doutes, les questions.

Durant les six épisodes, on voit ressurgir les souvenirs, les conflits larvés et les incompréhensions chez les différents protagonistes et leurs proches, parfois jaloux ou eux-mêmes incrédules face à la démarche et ses motivations. C’est là que tout se joue et que le suspense se crée, soutenu par l’angoisse du corps médical qui ne peut lancer la machine que si chacun donne son consentement éclairé, sans pression aucune ni influence. Chez les praticiens aussi, les sentiments sont complexes, entre le désir de sauver des vies, le besoin de performance et de prouesse médicale et le respect du patient. Une nouvelle fiction polonaise réussie et addictive, après Dans les bois et Sexify (sur Netflix)!

Sur le même sujet
Plus d'actualité