Bras de fer judiciaire entre Laurent Ruquier et son ex-productrice Catherine Barma

Laurent Ruquier, qui s'est séparé l'an dernier en très mauvais termes de sa productrice historique Catherine Barma, a porté leur différend devant le tribunal de commerce de Paris.

©AFP

La réplique de Catherine Barma n’a pas tardé : celle-ci a également introduit une procédure devant la même instance, selon une information du magazine Capital, confirmée à l’AFP par une source. Catherine Barma a produit pendant 14 ans « On n’est pas couché » (ONPC), l’ancien talk-show de Laurent Ruquier, créé en 2006 et diffusé jusqu’à l’an dernier sur France 2, et plusieurs autres émissions avec l’animateur (« On a tout essayé », « On ne demande qu’à en rire », etc).

La rupture entre les deux partenaires professionnels, en 2020, fut fracassante: le présentateur avait décidé d’arrêter ONPC et fait appel à un autre producteur, Philippe Thuillier (qui produisait déjà la déclinaison télé des « Grosses têtes ») pour créer une émission lancée en septembre sur France 2, « On est en direct ».

Ruquier réclame plus de 300.000 euros

Depuis, l’animateur et son ex-productrice s’invectivaient par médias interposés et ils ont fini par saisir la justice. Comme l’a rapporté Capital, c’est Laurent Ruquier qui a attaqué en premier, en saisissant le tribunal de commerce de Paris. Il réclame à Catherine Barma plus de 300.000 euros, une somme qu’il estime lui revenir en tant qu’ancien coproducteur d’ONPC.

De son côté, Catherine Barma, qui avait réclamé en vain que Laurent Ruquier partage les frais engendrés par l’arrêt du talk-show (un événement qui a contraint sa société de production à licencier une trentaine de personnes), a répliqué devant le même tribunal pour « rupture brutale » de leur relation commerciale. Ce qui, si le tribunal lui donne gain de cause, pourrait lui permettre d’obtenir des indemnités.

Plus d'actualité