Le café des artistes

En marge de leur réouverture, les cafés sont mis à l'honneur dans Le Doc Stupéfiant.

Bistrot @Belgaimages
Diffusion le 16 juin à 20h50 sur France 4

Histoire de rendre un hommage digne et peu courant aux trente-cinq mille cafés recensés chez nos voisins, le dernier numéro de la saison du magazine de France Télévision aborde l’importance de ce lieu, réservé à l’origine à l’intelligentsia avant d’être popularisé il y a un peu plus de deux siècles.

Le prétexte était idéal pour retracer tout un pan de l’histoire, les bistros étant étroitement liés à la fameuse exception culturelle française. Ainsi, au cours de cette heure et demie où défilent de nombreux spécialistes (journalistes, historiens, universitaires…), on déambule à travers les plus célèbres établissements de l’Hexagone, souvent situés à Paris. Du Café de Flore au Café de La Paix, on passe par des endroits ayant investi la littérature et bien sûr le cinéma – dont il est largement question ici -, puisque Michel Audiard y venait chercher ses dialogues et Claude Sautet les ambiances de ses films. Le dernier scénariste de celui-ci, Jacques Fieschi, se livre même, à l’instar de Claude Lelouch en tant que réalisateur de Scopitones – les ancêtres du clip – qui, comme l’arrivée du flipper, a contribué à doper la fréquentation générale. Les cinéphiles apprécieront aussi les images de Marcel Pagnol, de Jean-Luc Godard et de la Nouvelle Vague.

On épinglera la participation de Jean-Michel Ribes, sollicité pour évoquer ses célèbres Brèves de comptoir, adaptées au théâtre en télé. Enfin, pour dire de quitter un peu la capitale, la chanteuse Olivia Ruiz évoque ses premiers souvenirs dans un bar-tabac qu’elle a fréquenté plus jeune, à deux pas de Carcassonne. Bref, un périple exhaustif et un apprentissage tel sur un secteur ô combien essentiel, que tout cela risque bien de donner envie à quelques-uns(e)s d’aller vite se commander quelque chose en terrasse.

Sur le même sujet
Plus d'actualité