Champions League, l’heure de la finale

Manchester City et Chelsea s'affrontent ce soir. L'Angleterre confirme sa mainmise sur le foot européen avec cette finale entre super riches.

Manchester City Belgaimages
Diffusion le 29 Mai à 20h30 sur RTL-TVi

C’est tout de même cocasse. Ce samedi, Manchester City et Chelsea jouent le match le plus important de leur saison, l’un des plus importants de leur histoire, alors qu’ils militaient il y a un mois pour la mort de la Ligue des Champions. Ils se retrouvent donc à Porto (et non à Istanbul comme prévu) pour atteindre le toit de l’Europe après une saison européenne décidément pas comme les autres.

Pour les bleus de Manchester, cette finale représente l’aboutissement ultime du projet lancé par l’homme d’affaire émirati Khaldoon Al Mubarak en 2008. À coups de millions, il a fait de son club le plus grand d’Angleterre sur la dernière décennie mais c’est la première fois qu’il entrevoit le titre européen. Une victoire de City serait clairement une victoire de l’argent, mais aussi, heureusement, du beau jeu. Le mérite en revient à Pep Guardiola qui ne s’est pas contenté de placer sur le pré des grands noms. Il y a imposé sa philosophie. Un jeu posé, basé sur la possession, qui devient étouffant une fois le ballon perdu grâce à un pressing monstrueux. Un collectif bien huilé qui a permis à Kevin De Bruyne de devenir le meilleur milieu du monde. Pour lui comme pour son coach, la victoire serait belle.

Face à eux, Chelsea, qui a aussi pu profiter de fonds étrangers, en l’occurrence des roubles du propriétaires russes Roman Abramovich débarqué à Londres en 2003. Les Blues feront office d’outsider tant les Citizens semblent intouchables cette saison. Mais l’arrivé de Thomas Tuchel en janvier a fait un bien fou à un noyau qui mérite de concourir pour tous les titres. Havertz, Werner, Kanté, Thiago Silva… Les noms sont à la hauteur de l’événement. Mais ils ont attendus l’Allemand dégagé du PSG pour lancer leur saison. Reste à voir comment Chelsea gèrera le traumatisme de la défaite en finale de Cup des œuvres de Leicester et du formidable Youri Tielemans. Malheur au vaincu.

Sur le même sujet
Plus d'actualité