Paola à cœur ouvert

La RTBF rediffuse l’interview accordée en 2011 par la Reine Paola.

Paola Belgaimages
Diffusion le 28 mai à 22h20 sur La Une

On connaît son visage mais finalement peu sa voix, et certainement pas ses pensées intimes. De son propre aveu, la reine Paola a toujours été présente mais discrète. Il y a quelques années, elle avait cependant accepté d’être suivie par Jan Becaus et Jean-Pierre Coppens lors de son voyage à la Biennale de Venise. Un séjour durant lequel la Reine s’était confiée, notamment à des proches, sous le regard des caméras. En italien, en français et en néerlandais, s’il-vous-plaît.

Dans le pays où elle a vu le jour en 1937, Paola Ruffo di Calabria raconte ses premières années. Cette petite dernière d’une famille de sept enfants perd une sœur âgée de 14 ans, puis, très rapidement, son frère de 18 ans meurt à la guerre. Son père, héros de la Première Guerre mondiale, s’éteint quelques années plus tard. La mère du roi Philippe se souvient aussi avec émotion de ses amitiés romaines puis de sa rencontre avec Albert II et de ses premiers pas en Belgique alors que, quelques mois plus tôt, elle n’en connaissait que Tintin. Elle confie les premières années, parfois solitaires. La maternité et la grand-maternité: “Cela fait plaisir quand ils disent que chez mamy, on mange bien”.

Sans détour, elle évoque la mort de Baudouin qui l’a propulsée inopinément dans un rôle auquel elle n’était pas préparée. Paola évoque même, très succinctement, les problèmes rencontrés par son couple. Bref, au détour de quelques conversations et de superbes photos de famille, ce portrait intimiste brasse large mais dessine surtout la personnalité d’une femme sensible, courageuse et parfois fragile. Cette Belge d’adoption endossera le destin royal sans se plaindre et soutiendra son époux puis son fils à chaque étape. Et avoue avec plaisir qu’après toutes ces années, elle a définitivement le cœur en Belgique.

Sur le même sujet
Plus d'actualité