Zika, une épidémie modèle pour d’autres?

Le virus Zika offre un plus net recul sur la gestion d’épidémie, et sera appelé à nous aider pour les prochaines.

Zika Belga Images
Diffusion le 19 mai à 22h55 sur La Une

On le sent venir, une épidémie se termine qu’une autre se prépare. Le Covid a bouleversé nos vies, elles ne seront plus jamais les mêmes. Une tension apparaitra dès l’émergence des premiers cas d’une nouvelle maladie, et l’on attend des autorités qu’elles soient particulièrement vigilantes. Et si les prochaines inquiétudes se concentraient autour d’un virus que l’on connait déjà?

Matière grise revient sur le cas du virus Zika. On l’avait un peu vécu de loin et pourtant, l’épidémie et le stress qui en résultait étaient terribles. Propagé par les moustiques et responsable de malformations crâniennes appelées “microcéphalie”, dues à la fin du développement du cerveau du fœtus, il s’était répandu au Brésil et dans quelques pays limitrophes en 2015. Une catastrophe pour de nombreux parents qui voyaient leur enfant naître avec de graves troubles neurologiques. Zika n’était pas un jeune virus, on l’avait déjà identifié en Ouganda septante ans plus tôt. Il porte d’ailleurs le nom de la forêt d’où il s’était échappé, devenant une zoonose après un contact avec un macaque. Mais on ne savait encore rien de ses effets sur les enfants ou sur les adultes.

On n’en sait pas beaucoup plus aujourd’hui. Mais il a inspiré des chercheurs qui se battent pour le contrer avec un vaccin ou un traitement. Certains sont même devenus des références dans la lutte contre l’épidémie qui nous occupe depuis mars 2020. D’ailleurs, le cas du virus Zika et sa manière de la gérer auraient pu, dû, nous aider à mieux appréhender l’épidémie de Covid. Bon, c’est plutôt raté. Mais le recul sur Zika et celui que l’on aura dans quelques mois, quelques années, sur le coronavirus devront absolument nous offrir des procédures à suivre pour éviter le bordel qui paralyse le monde depuis quatorze mois. Des leçons devront être tirées. C’est la moindre des choses. Et c’est l’espoir qui découle du Matière grise diffusé ce mercredi.

Sur le même sujet
Plus d'actualité