Indiana Jones, à la recherche de l’âge d’or perdu

Arte propose un documentaire sur la saga Indiana Jones, initiée par le tandem Lucas/Spielberg il y a 40 ans.

Indiana Jones Arte
Diffusion le 14 mai à 22h45 sur Arte

Un fouet, un chapeau et un blouson bien patiné. Un personnage au sex-appeal irrésistible et la musique de John Williams: autant d’ingrédients issus de l’imagination féconde de deux génies de Hollywood.

En 1977, parti à Hawaii pour échapper à la pression de la sortie imminente de Star Wars, auquel pas grand monde ne croit, George Lucas y est rejoint par son pote Steven Spielberg. Lequel rêve de pouvoir tourner un jour un James Bond. Mais Lucas lui propose une sorte de Bond des années 30: un aventurier à l’image des serials de l’époque du muet, sortes de feuilletons cinématographiques très populaires. Le chien de Lucas, un énorme husky, prêtera son prénom au héros: Indiana, tandis que le personnage s’inspire des films d’aventures avec Charlton Heston, Humphrey Bogart ou Stewart Granger, voire même de Belmondo, dont la prestation dans L’homme de Rio a épaté Lucas.

Pourtant, malgré l’énorme succès du premier volet de Star Wars, le projet suscite à nouveau le scepticisme: “Le monde du cinéma est très borné. Ils ont une vision très étriquée de ce que peut être un film et ont des avis très tranchés sur ce qu’on ne doit pas faire”, déplore Lucas, une nouvelle fois obligé d’arpenter tous les studios de Hollywood avant de décrocher un accord avec la Paramount. L’acteur pressenti, Tom Selleck, tournera quelques essais concluants… mais devra se désister à regret, car il vient de s’engager sur une série se déroulant précisément à Hawaii, là même où est né Indiana Jones! Magnum rendra Selleck célèbre… et permettra à Harrison Ford, le fameux Han Solo de La guerre des étoiles, d’ajouter un nouveau personnage mythique à sa filmographie. À 40 ans et pas de poussière, le plus célèbre des archéologues n’est pas près d’être rangé au rayon antiquités!

Sur le même sujet
Plus d'actualité