Martinique, l’aventure en partage

Mode "feel-good movie" enclenché pour ce nouvel épisode d'Échappées Belles en Martinique.

Echappées belles France 5
Diffusion le 8 mai à 20h55 sur France 5

Eau turquoise, cocotiers à perte de vue. et puis ce sable doré! Les années passent, mais la plage des Salines reste un des endroits les plus emblématiques de la Martinique. Ici, pas de magasins de souvenirs ni de rangées d’immeubles, c’est la nature avant tout: le spot parfait pour installer son club de sport nautique, selon Kiki et son mari David. À la nage ou en stand up paddle, il faut prendre le large pour réellement profiter de toutes les richesses de la plage. “Si le paradis existe, il est vert et bleu comme les salines”, témoigne Kiki. Pour les amateurs de patrimoine, il suffit de parcourir une cinquantaine de kilomètres – à vol d’oiseau – pour débarquer aux Anses-d’Arlet, élu deuxième village préféré des Français en 2020. Une glorification en partie due à ses maisons tricentenaires et colorées, son église Saint-Henri – la plus photographiée de l’île – mais aussi à son dynamisme.

Pour cet épisode consacré au département antillais, l’animateur Ismaël Khelifa a décidé d’emmener Théo Curin dans ses valises. Le jeune homme de 21 ans est amputé des quatre membres depuis une méningite foudroyante contractée à l’âge de six ans. Aujourd’hui, il est surtout nageur paralympique et détenteur de nombreuses médailles lors de championnats internationaux, notamment sur 200m nage libre. S’il ne participera pas aux prochains Jeux Paralympiques de Tokyo, Théo s’est néanmoins lancé le défi de traverser 122 kilomètres à la nage sur le lac Titicaca en novembre prochain. En attendant, le Lunévillois parcourt donc la Martinique à la découverte de ses traditions et de ses personnalités inspirantes. Le duo rencontre ainsi un couple d’agriculteurs qui commercialisent leurs légumes en circuit court, ou se rend à la Maison du Bèlè, où se succèdent des générations de chanteurs en créole.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité