La série du jour: Plan B

Que feriez-vous pour sauver un proche? Julie de Bona voyage dans le passé pour sa fille.

Plan B Prod
Diffusion le 6 mai à 20h30 sur La Une

Elle n’avait rien vu venir. Florence (Julie de Bona) est indépendante, engagée, profondément heureuse. Animatrice radio à Marseille, active dans la gestion d’un foyer pour femmes sans-abri, elle semble jongler habillement entre sa vie professionnelle, son jardin secret et son rôle de mère. Même l’éducation de ses deux enfants avec son ex semble sans accro. Certes, Lou (Kim Higelin), 16 ans, est un peu difficile. Mais qui n’a pas de souci avec son ado?

En cette belle journée d’août, la maman se sent même confiante: elle lève la punition qui pesait sur sa fille et lui permet de sortir. De son côté, elle ira faire la fête avec ses amies. Mais en rentrant de soirée, le monde de Florence s’effondre. Lou gît inconsciente sur son lit. À ses côtés, une bouteille d’alcool et des médicaments. La jeune fille est morte. Dans les jours qui suivent, toute la famille cherche des réponses à ce suicide. Qu’est ce qu’ils ont manqué? Qu’auraient-ils pu faire? Au comble du désespoir, Florence suit les conseils délirants d’une inconnue. Elle fait appel à l’agence Plan B qui pourrait la renvoyer dans le passé. Pour sauver sa fille?

Brillante série québécoise, Plan B (en deux saisons aux intrigues dissociées) à convaincu public et critiques en 2018 et 2019. Un tel succès ne pouvait rester inadapté. La version française – basée sur la deuxième saison canadienne – n’a pas tardé. Et on comprend l’engouement: le scénario est vrai, poignant. Le spectateur se croit dans un drame “classique” ? On lui offre une solution inattendue – celle de la science-fiction. Cet équilibre entre tragédie familiale et rebondissements surnaturels fonctionne à merveille tout au long des six épisodes. Même si l’espoir offert à Florence chiffonne parfois: tous les efforts des proches peuvent ne pas suffire face au suicide.

Sur le même sujet
Plus d'actualité