Thomas Pesquet voyage autour de la Terre

A quelques jours de son nouveau départ pour l’espace, l’astronaute dévoile sa routine là-haut dans un somptueux documentaire

Thomas Pesquet Belgaimages
Diffusion le 18 avril à 23h25 sur France 2

Allô Thomas c’est maman. Je suis très fière de te savoir là-bas.” On la comprend car ce n’est pas n’importe quel là-bas. Et ce n’est pas n’importe quel Thomas. 16 levers de soleil raconte l’épopée de l’astronaute Thomas Pesquet lors de sa première mission dans la Station spatiale internationale en 2016. Six mois dans les étoiles, en apesanteur. De quoi faire rêver, littéralement.

Dans le film réalisé par Pierre-Emmanuel Le Goff, on voit plus que l’on apprend. On embarque littéralement avec l’astronaute français et ses collègues à bord de l’ISS, on croise leur routine, leurs instants creux, leurs moments hors de toute conception terrestre. En résulte un film, pas un documentaire. Ce n’est pas non plus une fiction. “C’est une approche métaphorique et onirique de l’épopée spatiale de Thomas Pesquet” expliquait le réalisateur. On le cite car on ne pourra pas mieux définir ce drôle d’objet, filmé par Pesquet lui-même et qui, surtout, mélange son périple avec l’histoire du Petit Prince de Saint-Exupéry. Un moyen d’ajouter une belle dose de rêve et de poésie à des images qui en transpirent déjà.

Pour moi, quand Thomas était dans l’espace, il était un peu comme le Petit Prince. Il prend du recul par rapport à la planète, il voit un peu l’absurdité de notre monde et, en revenant, a un message plutôt pacifiste à nous transmettre. Il y a pas mal de similitudes entre le récit du Petit Prince et le film” précisait Le Goff au moment de la sortie du film, en 2018. Nous ne saurons pas donc tout sur le quotidien de ces astronautes dans l’espace, nous les contemplons, eux et leurs mystères. Levons-en un, qui vous taraude peut-être: que signifie ce titre, 16 levers de soleil ? La réponse se trouve, au départ, dans la vitesse de la station spatiale. À 28.000km/h à 50km d’altitude, elle met nonante minutes à faire le tour de la Terre. De quoi assister, en théorie, à 16 levers et couchers de soleil sur une journée. Du rêve et de la poésie, on vous dit.

Sur le même sujet
Plus d'actualité